Certains d'entre vous l'ont sans doute suivi, mais à la suite de cet article qui comportait beaucoup d'erreurs, La Rédaction a demandé un droit de réponse à l'auteur, qu'il a déjà diffusé de son côté. Nous avions promis de le poster sur Gameblog.fr également, vous le trouverez donc en intégralité ci-dessous.


A l'évidence, de l'avis de la Rédaction de Gameblog.fr, chacun a le droit de critiquer et de ne pas se reconnaître dans la ligne éditoriale que nous avons choisie. Il est tout à fait normal de l'exprimer, ce n'est pas ce qui motive ce droit de réponse.

Mais la critique est une chose, les erreurs factuelles et la diffamation en sont d'autres, et après que notre journaliste Julien Chièze a passé plus de deux heures au téléphone avec l'auteur, si quelques infimes corrections factuelles ont bien eu lieu, elles sont loin d'être exhaustives, malgré de notre côté des explications beaucoup plus amples et précises. Comme il n'est pas dans notre nature de porter l'affaire au-delà de ce cadre, nous nous contenterons donc d'apporter par ce droit de réponse les très nombreux éléments que l'auteur n'a pas ajoutés ou corrigés. Par avance, nous nous excusons de la longueur de ce droit de réponse, mais elle est à la mesure de la quantité d'amalgames et d'erreurs commises par l'auteur.

D'abord, Julien Chièze a créé une auto-entreprise pour séparer, justement, ses activités non journalistiques et l'entité Gameblog.fr de manière nette. Quant à la "requête si surprenante qu'elle a fait rire jusqu'aux journalistes du Monde" ; il s'agit plutôt d'une seule journaliste, qui se trompait, lorsqu'elle a formulé ce commentaire, parce qu'elle ignorait que cette requête a bien fait l'objet d'une rétribution (d'ailleurs, l'illustrateur continue de travailler pour Gameblog contre rémunération). Par ailleurs, si Raton-Laveur avait fait l'effort de mieux enquêter à ce sujet, il aurait découvert sans peine que ces éléments ont été postés bien avant qu'ils ne soient rappelés ici (http://www.gameblog.fr/blogs/JulienC/p_23791_logo-spootnix-le-vainqueur).

Paris Games Week

  • Si une barre Windows Media Player est apparue pendant la présentation, ce n'est en aucun cas parce que celle-ci n'était pas en temps réel. C'est un incident lié au fait que plusieurs appareils étaient reliés au même écran par commodité, et qu'une commutation éclair a eu lieu par erreur. La démo était bien en temps réel et des plantages publics en témoignent. Dans le texte original (que vous pouvez visionner ici : http://www.gameblog.fr/EditotakuGameblog_post_original.pdf), Raton parle de "fiasco" et de "mascarade" ; ceux qui ont assisté à cette avant-première semblent majoritairement de l'avis inverse, et ravis d'avoir pu y assister. Bref, les problèmes de ce point sont, après correction, nuls et non avenus.

Heavy Rain :

  • Des publicités pour le jeu sont bien apparues sur le site autour de sa sortie. Il se trouve en effet que les publicitaires préfèrent acheter de la publicité autour de la sortie du produit qu'elles concernent : c'est souvent plus efficace, et c'est le cas pour tous les jeux qui sortent. C'est aussi le cas pour les magazines papier, les autres sites internet, la télévision, pour toutes les industries et dans tous les cas de figure. Par ailleurs, la publicité de Gameblog est gérée par une régie externe, Free Zone, c'est à dire une société différente dans laquelle ni la société Gameblog ni ses membres n'ont de parts, et qui commercialise ces espaces de manière indépendante, ainsi que ceux de nombreux autres sites.
  • Le blog de David Cage a été mis en place après un reportage chez Quantic Dream, au cours duquel nous avons proposé à David Cage ce Blog VIP. Il se trouve que le contenu des posts a été écrit en français à la base, puis traduit en anglais pour IGN, il a donc accepté de les partager dans leur forme originale avec les lecteurs de Gameblog. Bien entendu, aucune transaction financière, dans un sens ou dans l'autre, n'a eu lieu.
  • La tenue des Blogs VIP de Gameblog appartient à leurs propriétaires, qui y postent ce qu'ils veulent. La rédaction n'a découvert qu'après coup que les images choisies par David Cage pour illustrer son post sur la soirée de lancement du jeu étaient celles de Jeuxactu. Nous ne nous sommes pas faits "choper" puisque nous ne le savions pas nous-mêmes. Nous les avons contactés aussitôt, ils ont accepté qu'elles soient ainsi utilisées. Nous avons rajouté la note sous chacune des photos, avec un lien vers Jeuxactu ; rien de "timide" dans cette ajout, visible en de multiples endroits. Rappelons au passage que ces photos sont tout de même celles d'une soirée organisée par David Cage et Quantic Dream à l'occasion de la sortie de leur jeu, et sur laquelle ils figurent - ils ont donc des droits les concernant.
  • Nous ne nous excuserons pas d'avoir aimé le jeu suffisamment pour lui mettre 5/5. C'est parce que nous avons aimé ce que nous connaissions à l'époque du jeu que nous avons tenu à la mise en place d'un Blog VIP, et non l'inverse. Par ailleurs, il n'est pas rare que des jeux soient sanctionnés d'un 5/5 sur Gameblog, une telle appréciation ne représentant pas par ailleurs dans notre système une quelconque perfection (http://www.gameblog.fr/news_20492_les-tests-de-gameblog-evoluent).
  • Gamekult et toute autre publication a tout à fait le droit, fort heureusement, de ne pas être du même avis que nous. Raton Laveur fait ici un raccourci et un amalgame graves ; Julien Chièze, et la Rédaction, comprennent en effet que Sony ait souhaité ne pas faire de publicité sur Gamekult après que le site a exprimé une opinion tiède sur le jeu etuniquement cela, pas le reste de l'incident entre ces deux parties, pas la liste noire. Ne pas acheter de publicité est une chose, couper les relations en est une autre. C'est d'ailleurs précisément ce que Julien Chièze dit dans cette même interview de Console Syndrome (parlant du blacklistage de Sony) : "ça me choque. Gamekult a tout à fait la liberté de ne pas aimer Heavy Rain et de le dire. C'est la base du journalisme". De plus, la phrase de Raton "Donc, la gestion de la publicité liée au rédactionnel c'est normal" n'a rien d'autre à faire ici qu'entretenir l'amalgame et la confusion. Il n'y a pas de "gestion liée au rédactionnel de la publicité" là-dedans ! Aucune contradiction avec ce que nous avons exprimé, simplement un annonceur qui choisit de ne pas annoncer sur une publication qui n'a pas aimé son produit. Raton Laveur oublie purement et simplement de citer ce qui concerne le reste de l'incident, hors retrait de la publicité.
  • Raton écrit : "Dans cette même interview, il critique Gamekult" ; c'est faux

    À aucun moment Julien Chièze ne critique le choix de Gamekult de communiquer sur ce litige en public dans l'interview accordée à Console Syndrome : il explique. Citons : "Quand Sony appelle Gamekult et qu'ils s'expliquent entre eux, ça reste dans la sphère privée" en effet, lorsque les deux parties sont au téléphone à ce sujet, cela concerne la sphère privée (c'est un fait, le coup de fil n'étant pas alors retransmis sur tous les téléscripteurs mondiaux). "Mais si plus tard, tu vois des traces de cette discussion sur Twitter ou autre, ça déborde dans le domaine public". Encore une fois ce n'est qu'énoncer un fait. "Je comprends alors que Sony puisse se braquer et que cela ait envenimé les choses" : fin du passage incriminé par Raton. Où Julien Chièze a-t-il critiqué Gamekult ? Ils sont libres de gérer leurs conflits comme ils l'entendent, et en l'occurrence, nous n'avons pas l'audace, contrairement à Raton, de prétendre connaître tous les tenants et aboutissants du dit conflit pour y apporter un jugement plus prononcé.

  • "les rédacteurs travaillent communément sur le rédactionnel d'IG Magazine" ; c'est faux.

    Dans quelques cas bien particuliers les deux rédactions ont échangé des contenus, mais IG Magazine dispose de ses propres équipes rédactionnelles. Nous n'assurons pas le contenu du magazine, pas plus que nous ne le décidons.

  • "les pubs sur le site sont majoritairement tournées vers le jeu vidéo, semblant oublier que le public du site a également besoin d'autres loisirs, de s'habiller ou de manger ;" Encore une fois, ce sont les publicitaires qui décident d'annoncer sur Gameblog, et non Gameblog quoi choisit les publicités qu'il diffuse. Il se trouve que ces publicitaires préfèrent acheter de la publicité sur les médias qui parlent de leur catégorie de produits, car il se trouve que les lecteurs de ces médias s'y intéressent. C'est souvent plus efficace. C'est encore une fois Free Zone qui commercialise les espaces publicitaires de Gameblog, sans intervention de la part de la Rédaction. Par ailleurs, Gameblog a déjà eu des publicités pour des pizzas, du poker en ligne, des fournisseurs d'accès à Internet, de la téléphonie mobile, du e-commerce, etc. Nous serions ravis de pouvoir ajouter les pantalons et les auberges de jeunesse à cette liste, mais... c'est du ressort de Free Zone, notre régie de pub externe (et surtout des annonceurs en question).
  • "Ce dilemme est impossible à résoudre, et cela a bien été démontré aux USA par GameSpot" ; GameSpot a une régie interne, et mène sa barque comme il l'entend. Notre régie est externe. Gameblog n'a jamais modifié de note ni licencié de collaborateur pour des questions publicitaires et ne le fera jamais. Nous ne savons même pas toujours quelles sont les publicités que nous aurons d'une semaine sur l'autre, et les découvrons lorsqu'elles sont imprimées sur les pages, parfois pour un jeu que nous avons mal noté... sur la page même du test.

 Chasse à l'audimat :

  • Les citations de sources : Gameblog cite systématiquement d'autres sources, quotidiennement, soit par "-Via-" (exemple : http://www.gameblog.fr/news_21095_gdc-2011-shenmue-3-sega-enfin-prêt) en fin de news, soit directement etnommément dans les corps de textes, et ce qu'ils soient anglo-saxons (http://www.gameblog.fr/news_20015_playstation-phone-les-specificites-techniques), japonais (http://www.gameblog.fr/news_20817_le-developpement-de-la-ps4-suspendu), français (exemplehttp://www.gameblog.fr/news_20007_top-20-des-ventes-de-jeux-video-en-france-en-2010) ou même papier (http://www.gameblog.fr/news_20942_the-last-guardian-le-plein-d-infos). Par ailleurs, certains de nos confrères sont bien moins systématiques que Gameblog sur ce point (notamment dans le cas de sources françaises), chacun pourra l'observer de lui-même.
  • Les sources d'information sont multiples, et nombreuses sont celles qui parviennent à plusieurs publications en même temps. Par exemple toutes les rédactions reçoivent des communiqués de presse identiques et au même moment. Ce qui ne veut pas dire qu'elles les traiteront en même temps. Lorsque nous postons une info de source officielle par exemple, ce n'est pas parce que d'autres l'ont posté avant que nous devons les citer.
  • Quand Raton écrit : "une news (signée Julien Chièze) intitulée "Bioshock 2, des putains de sodomites partout" avec pour sous-titre "Les développeurs sont-ils allés trop loin ?" ", Raton-Laveur a enlevé des guillemets, semant la confusion en attribuant ces propos au journaliste qui écrit la news. En réalité, le véritable titre de la news est : "BioShock 2 : "des putains de sodomites partout" ", c'est à dire une citation extraite des dialogues du jeu. Lorsqu'on rétablit cet élément, la thèse de Raton n'est plus illustrée que par un exemple erroné, donc non recevable. On peut, nous aussi, légitimement poser la question : pourquoi avoir retiré ces guillemets ?
  • La Wi Hi-Fi : d'abord, la news est au conditionnel, et taggée "Rumeurs". De même son texte fait usage de conditionnel et de pincettes. Par ailleurs, la source nous ayant révélé ce nom de code et le cœur de l'information (Nintendo envisageant de présenter quelque chose sur sa prochaine console de salon à l'E3 2010) est la même que celle qui nous a permis de révéler en exclusivité mondiale que Mizuguchi allait ouvrir la conférence Ubisoft, qu'il y annoncera un successeur de Rez, qu'il s'appellera Child of Eden, informations qui se sont toutes révélées exactes (http://www.gameblog.fr/news_16004_e3-10-child-of-eden-le-prochain-mizuguchi). Parfois, des plans changent à quelques heures même d'une conférence. C'est même très courant à l'E3 où les conférences s'enchaînent à quelques heures les unes des autres. Nous avions choisi de révéler cette information également, celle-ci ne s'est malheureusement pas concrétisée. Elle n'en demeurait pas moins, au moment de sa publication, tout à fait valable et sourcée.

Star System :

  • Raton écrit : "Vous devez le voir à la quantité de sources citées : en écrivant cet article, j'ai quand même fait mes devoirs." Il ne suffit pas de mettre des liens, et de faire des citations tronquées pour "avoir fait ses devoirs", comme l'illustre le présent Droit de Réponse. Faire vraiment bien ses devoirs l'aurait empêché de prêter de fausses intentions, de poster des faits erronés.
  • Le blog des rédacteurs, le blog de La Rédaction, et le blog de ses proches collaborateurs comme Cyril Drevet sont des pans tout à fait différents du fil d'actualité, qui agglomère news, articles, vidéos, dossiers, podcasts, etc. publiés par le site. Ils sont d'ailleurs désormais séparés en Home. En tant que blogs, ils sont personnels et ne relèvent pas de la ligne éditoriale du site. La Rédaction dans son ensemble considère ainsi que chacun est libre d'exprimer un point de vue tout à fait personnel dans ces espaces (tant qu'il respecte la Loi, bien sûr).

Nous avons aussi lu les commentaires. À l'intérieur, il y a encore beaucoup de faits affirmés sur les vies ou les parcours qui sont factuellement faux, mais nous avons déjà été bien longs. Nous ne reviendrons pas à chaque fois sur ce genre de diffamations, ou les qu'en dira-t-on.

Ce n'est pas la première fois que nous faisons l'objet de telles attaques, et ce ne sera probablement pas la dernière non plus, vu l'audience atteinte aujourd'hui par Gameblog et sa place grandissante dans le paysage des sites traitant de jeu vidéo. Tant qu'il s'agit d'opinions, elles ne nous posent aucun problème, nous savons ce qu'est notre ligne éditoriale, ses spécificités, et vers où nous désirons l'emmener. Et ce choix nous appartient. Libre à chacun de l'apprécier ou non.

N'oublions pas non plus que le jeu vidéo est un divertissement, que Gameblog traite son actualité de manière diverse. Sérieusement avec des dossiers de fond, interviews, articles divers, news factuelles, parfois plus légèrement dans ses à-côtés comme les blogs, ou ailleurs, le tout saupoudré de bonne humeur.

Et maintenant, on va manger des gâteaux.

Julo, JulienC, Trazom et RaHaN