Si je devais rédiger une métaphore pour parler de l'Histoire du jeu vidéo, je dirais avec beaucoup de naïveté qu'il s'agit d'un immense terrain de fouilles et que seuls quelques chercheurs (associations, journalistes, passionnés, auteurs) s'occupent de creuser, d'archiver, afin de faire avancer les recherches.

Les joueurs, dans 95% des cas, se contentent de jouer, comme 95% des esthètes se contentent d'aller au musée.Il n'y a strictement aucun mal là-dedans.

Pour ma part, cela fait désormais un peu plus de 8 ans que je consacre l'essentiel de mon temps à remonter les sources du jeu vidéo, en croisant la route de créateurs, farfouillant dans les archives des sociétés ou des employés m'ouvrant leur porte. Mais le travail est tellement vaste qu'il a fallu me "spécialiser". Mon choix s'est ainsi porté sur l'Histoire de Nintendo et la PC Engine.

En revanche, pour le reste, j'avoue qu'au-delà de connaissances "standards", j'ai de sacrées lacunes dans certains domaines (et notamment les micros). De toute façon, qui parmi vous peut prétendre connaître tout de la
PlayStation, de l'Atari ST, de la DreamCast, de l'histoire de Nintendo, avoir 4.000h sur WOW et être incollable sur l'Apple2? Levez le bras que je vous le casse (car
vous mentez)... ^^

Ensuite, il est vrai que pendant une période de 4 ans (1995-1999), je n'ai plus du tout joué aux jeux vidéo (je préférais apprendre le japonais dans les livres)! Autrement dit, la première PlayStation, je connais plutôt mal. J'ai râté les débuts de la folie européenne pour Final Fantasy, la révolution Resident Evil, les charmes de Lara dans Tomb Raider, l'ivresse de Gran Tourismo, etc. C'est triste, mais c'est la vie.
Certes, entre temps, j'ai essayé de rattraper mon retard et j'ai eu le loisir de tester longuement toutes ces licences. Mais voilà, la PlayStation, première du nom, ça sort un peu de mes compétences...

 

Tout cela pour dire que quand j'ai vu la couverture du dernier HS de Joypad, consacré à l'Histoire de la PlayStation, j'ai trouvé l'initiative plutôt sympa. Pour moi, qui suis un "faux débutant", ce canard m'a permis de combler quelques lacunes et surtout, de lever le voile sur deux ou trois mystères concernant les 5 premières années de la gamme Sony PS. Et je dois avouer que la rédaction de Joypad a réalisé un panorama relativement complet des 15 ans de la gamme.

Certes, si vous êtes un mordu de la PlayStation depuis le début et que vous avez torché toutes les licences, que vous avez retenu toutes les grandes étapes de son histoire, alors ce HS vous semblera peut-être un peu léger. Dans ce cas, ne l'achetez pas (mais ne le défoncez pas sous prétexte que vous en savez plus! Gardez vos sous, et laissez le mag à d'autres joueurs moins calés ou exigeants). ^^

En revanche, si, comme moi, vous souhaitez avoir une vue d'ensemble et revivre (sans attente particulière de gamer endurci) une époque extrêmement intense du jeu vidéo, vous pouvez y aller.

Perso, j'aime ce genre de publication (à l'instar d'un IG Mag, par exemple) car c'est typiquement le genre de magazine que je ressortirai dans 10 ou 15 ans, quand certaines infos récentes contenues dans ces pages seront introuvables sur le net ou auront disparu de ma mémoire. Avoir cette frise chronologique à portée de main, c'est, pour tout gamer désirant conserver une culture vidéoludique satisfaisante, une garantie de ne pas oublier trop vite.

Et puis quoi, on a beau publier des bouquins qui traitent aussi de l'histoire des jeux vidéo chez Pix'n Love, on n'en reste pas moins des passionnés. Dès qu'un ouvrage, un mag sort sur un sujet qu'on maîtrise mal, on est content, voilà tout ! Dès qu'on constate qu'un livre est publié sur un sujet déjà traité chez nous, on se demande ce qu'il aura de plus que nous ! Mais, en gros, on achète... ^^

Joypad Hors-Série #13

La Vraie Histoire de la PlayStation

Dispo dans les kiosques pour 7,5€.

Flo

http://editionspixnlove.fr

PS: je sais que les débats concernant la presse actuelle sont houleux. Si vous n'adhérez pas à la ligne éditoriale de tel ou tel mag, tout le monde peut le comprendre. Mais s'il vous plaît, juste un peu de retenu si vous décidez de donner votre avis. Comme dirait feu mon grand-père, "ok, t'aime pas, c'est tes goûts. Mais pas la peine d'en dégoûter les autres."  ^^