Quel est le pire cauchemar d'un gamer ? Ou, l'un des pires ? Que sa collection parte en fumée. Dans un incendie qui ravage tout : consoles (imaginez les langues de feu léchant votre boîte de PC Engine... puis s'attaquant à votre machine), les jeux, la PLV récupérée ici ou là, les figurines... Imaginez qu'en quelques instants vous perdiez tout. Ou presque. C'est exactement ce qui s'est passé pour Manu, de Cybersoft à Nancy. En quelques minutes, son fond de commerce est parti en fumée. Lui qui avait la réputation d'avoir plusieurs pièces rares dans sa boutique, lui qui prenait toujours un peu plus de stock lors des grosses sorties, pour toujours pouvoir les proposer... Il a presque tout perdu il y a une poignée d'années.

Ooooh, le joli petit G&W en boîte !

Là où beaucoup auraient jeté l'éponge devant un tel malheur, Manu s'est retroussé les manches. Heureusement, son stock n'a pas été totalement réduit à zéro. Mais il lui faut très vite se réapprovisionner. Et surtout, il lui faut tenter de sauver les apparences de sa boutique ravagée (dont il est propriétaire des murs...). Il va à sa banque... Et là... Lui qui faisait gaffe à toujours avoir des exercices positifs, à ne jamais être à découvert..., il s'est fait gentiment rembarré ! Donc il s'active, cache la misère, construit à la hâte des étagères avec ses potes. Il met à profit ses quinze ans d'expérience pour rebondir. Il bosse 7 jours sur 7. Tous les dimanches, il se fait au minimum 3 brocantes afin de dénicher l'indénichable, se reconstituer un stock rétro. Heureusement, ses potes ne l'aident pas seulement à reconstruire le mobilier. Dès que l'un d'eux part au Japon, il approvisionne Manu. 

Manu a pris un ou deux Pix'n Love. Il paraît qu'y des gamers qui aiment le rétro en Lorraine !

En près de deux ans, Manu est parvenu à remonter la pente... Il a même renoué avec une trésorerie saine. Et du coup, sa banque lui redonne du sourire et du "Que puis-je pour vous ? Vous savez, nous, la satisfaction client, c'est essentiel !" à toutes les sauces ! Aujourd'hui, il a même l'une des boutiques les plus impressionnantes en matière de rétro ! Il a une blinde de jeux hallucinants, comme un Castelvania-like pirate sorti sur NES..., une blinde d'imports... Le destin de Manu n'était pas de quitter le jeu vidéo, mais de donner une leçon de courage à bien des collègues ! Quand on veut, on peut !

Mais... Ce serait pas un p'tit Shooting Watch en boîte, ça ???

© Séb, de passage dans la belle ville de Nancy, avec la fidèle Pix'mobile !

Infos utiles : Cybersoft - 48 rue Henri Poincaré - 54000 Nancy

http://editionspixnlove.fr