Ne vous est-il jamais arrivé de penser que vous étiez passé à côté de votre vocation ? Si l'équipe de Pix'n Love voue un culte tout particulier à l'univers du jeu vidéo, il lui arrive parfois de se remette en question : et si cette formidable aventure qu'est la notre n'avait pas été ? Qu'aurions-nous fait ? Deux d'entres nous - Seb et moi-même - aurions consacré sans l'ombre d'un doute une partie de notre vie à la musique. Flo, quant à lui, aurait rêvé de faire carrière sur les terrains de basket. Tout ça pour dire que, si nous mangeons jeu vidéo à tous les râteliers ou presque, un tas d'autres passions nous animent. Et en tant que grand amateur de musique, je ne pouvais  résister à l'envie de vous faire découvrir ce petit bijou qu'est le Hang.

Derrière ce nom pas vraiment évocateur, se cache un instrument acoustique tout récent, inventé par deux Suisses - Felix Rohner et Sabina Schärer - à l'aube du nouveau millénaire. Fruit du résultat de 25 années d'expérience acquises dans la construction de « steel pans », le Hang (« main » en bernois) se présente sous la forme d'une sphère métallique aplatie regroupant 8 notes dont une fondamentale. Chaque timbre est constitué de trois sons harmoniques qui peuvent être obtenus différemment en fonction de la technique de frappe. Véritable percussion à la sonorité enchanteresse, celle-ci se joue avec les doigts et les paumes de main, un peu à la manière des tablas indiennes. Différents diamètres existent, influant directement sur les gammes d'accord. Bref, les possibilités sont monstrueuses et le son divin. Seul hic : il faut débourser pas loin de 1.500 euros pour se délecter de la bête, et faire preuve de patience puisque 18 mois d'attente sont nécessaires avant livraison: « Ces instruments sont tous fait à la main, et on en produit à peu près 400 par an. On les vend en Europe seulement par RDV, ici à Berne.  » indiquait il y a quelques temps de ça David, de la société PANArt AG, le seul et unique fabricant de Hang au monde.

Quant à ceux capables de rendre hommage à ce fabuleux instrument, ils se comptent sur les doigts d'une main. Seul le jeune virtuose Manu Delago peut réellement se vanter de maîtriser le Hang comme personne. En solo ou en formation jazz, la musicalité et la sensabilité de ce musicien suisse d'à peine 25 ans, et spécialiste en percussions classiques, ont vite fait de vous propulser au 7ème ciel. La preuve en vidéo...

Marc

Site officiel de Manu Delago : http://www.manudelago.com/eng/home.htm

Contact fabricant PANArt AG : [email protected]