Bonjour à tous,

En tant que grand fan de la PSVita depuis ses premières heures, je ne peux qu'être déçu du destin funeste qui lui est promi et qui semble tout tracé malheureusement.

Alors je me suis posé une question (et j'espère que les gars de chez Sony aussi au passage), à savoir qu'est ce qui pourrait permettre à la Playstation Vita d'enfin décoller ?

La première réponse évidente à cette question est bien evidemment les jeux !

Un bon gros Gran Turismo, un GTA, le Bioshock promi, un Resident Evil, un Final Fantasy, le tout exclusif à la machine, feront à coup sur monter en flèche le nombre de vente de la machine en Occident (et même au Japon, territoire où elle se vend le mieux).

Soyons réaliste deux secondes, à l'heure actuelle, ces jeux à grosses licences ne sont pas près d'arriver, par manque de vente de la machine. Il faut donc trouver une autre option qui :

  1. Serait facteur de vente pour la PSVita
  2. Générerait de "hype"
  3. Attirerait plus de développeurs vers la machine

 

Selon moi, seul l'open-source et un aspect global plus ouvert peut permettre à la machine de générer ces trois facteurs. Et je vais essayer de vous montrer pourquoi.

Un constat : la PSVita, une machine fermée

La Playstation Vita (ex NGP) a été présentée comme une machine puissante à un prix correct ... mais avec des aspects très fermés. Les meilleurs exemples étant le port propriétaire pour recharger la bête ou pour transférer des données et les cartes mémoires made in Sony.

L'aspect financier pour Sony peut se comprendre pour les cartes mémoires (bien que ça nous fasse râler nous joueurs), mais le port propriétaire est difficilement compréhensible (bien que financièrement  pour Sony, ils éspéraient peut être par ce principe vendre uniquement des accessoirs officiels ou labélisés comme tel).

Cette fermeture hardware a été un pari raté pour l'entreprise nippone, puisque le coût exhorbitant de ces accessoirs indispensables pour le consommateur est un frein important à l'achat. Je rappelle tout de même qu'une PSVita 1000 sans carte mémoire est (quasi) inutilisable et que les 1Go de mémoire flash fournies dans la PSVita 2000 sont bien plus que limites voir totalement insuffisants pour un joueur qui veux mettre à jour ses jeux, prendre des démos, etc.

Concernant les aspects logiciels, là aussi nous avons droit à une certaine fermeture. Nous n'avons que des SDK officiels et des DevKits après une inscription sur le réseau développeur Playstation.  Il faut donc s'occtroyer une licence et une console spéciale pour pouvoir développer sur la machine.

L' open-source dans le monde du jeu-vidéo

Le monde du jeu vidéo, comme le monde informatique en général, possède sa commuauté de barbus libristes. Il existe tout un tas de jeu (insignifiant certes) disponibles avec les distributions GNU/linux par exemple et qui sont sous licence libre.

Cependant, le bon gros jeu-vidéo bien gras comme on aime commence à se mettre à l'open-source au travers de Valve ou du prochain Unreal Tournament

Valve a lancé (en bêta voir alpha) son Steam OS (un système d'exploitation basé sur Debian 7), a porté son moteur source sous OpenGL, une libraire graphique libre et s'est ouvert à certains systèmes GNU/linux comme Ubuntu avec à l'heure actuelle plusieurs centaines de jeux disponibles sur ces systèmes (http://steamdb.info/linux/).

Epic a décidé de créer avec la communauté le prochain opus labélisé "tournament" de sa série phare ("All code and content will be available live to UE4 developers on GitHub" : https://www.unrealengine.com/blog/the-future-of-unreal-tournament-begins-today).

Quels bénéfices pourrait espérer Epic d'une telle action ? Et bien simplement :

  1. Le "hype" pour la licence auprès des développeurs et des libristes
  2. Une promotion de leurs outils de développement ...
  3. ... ainsi qu'une amélioration de ces derniers pour peu de frais !

 

Ce sont sur ces points bénéfiques que devrait s'appuyer Sony pour faire de même avec la PSVita !

Différents essais d'ouverture chez Playstation

Playstation commence à se mettre au parfum de l'ouverture. Naughty Dog a publié sous licence libre (https://github.com/SonyWWS/ATF) un de leur outils utilisé pour concevoir The last of US.

Il y'a eu également un essai avec le Playstation Mobile, plateforme de développement simplifié pour les petits développeurs afin de créer des jeux compatibles PSVita et smartphone / tablette pour peu cher. En outre, leur programme concernant les développeurs indépendants est un véritable pas en avant vers les autres.

Ce sont des signes encourageant mais qui doivent encore aller un cran plus loin, avec notamment l'auto-publication sur le store, le choix de la poltique de tarification ou transformer les machines en DevKit à l'instar de Microsoft et de son [email protected]

Quels bénéfices attendre pour la PSVita ?

Le premier bénéfice de "l'open-source" pour Sony serait dans un premier temps purement numérique. Tout un tas de petit jeux et d'applications (dont la console manque cruellement) verrait le jour assez rapidement sur le Playstation Store.

S'en suiverait une amélioration notable des outils de développement. Toute une communauté participerai à la création, à la maintenance et à l'amélioration d'outils de développement de la Vita.

Enfin, les developpeurs (amateurs et professionnels) prenderaient plus facilement en main la console et son développement, ce qui les insiterait volontier à créer des choses dessus.

"Oui mais l'open source c'est l'ouvertue au piratage ! "

NON ! Car se sont les outils de développement et la facilité de publier du contenu sur le PSStore qui doivent être ouverts, et non pas le système d'exploitation de la machine (comme ce qui se fait sur iOS entre autre).

Il y aurait des API de développement public, mais en aucun cas l'ouverture du système doit être pensée, sans quoi la PSVita ne serait plus du tout générateur de profit.

"Les gros éditeurs n'auraient plus d'intéret à développer sur la machine ! "

NON ! Un aspect open-source de certains outils pour la machine n'est en rien contradictoire avec des moteurs propriétaires de gros éditeurs. Au contraires, ces mastodontes pourraient eux même utiliser ces outils libres mis à leur disposition au lieu d'en faire eux même, ce qui leur apporterai des gains de temps et d'argent.

Conclusion

L'ouvertue des outils de développement de la machine et de son ecosystème aurait pour finalité de mettre fin à la spirale négative de la console en la redynamisant sur plusieurs aspects :

  1. Suciter à nouveau de l'interet aux developpeurs en réduisant le coût d'entrer de développement pour la machine
  2. Augementation notable du contenu publié sur le Playstation Store, à la fois en quantité et en qualité

 

Ceci aurait pour effet d'augementer l'interet auprès du public (le fameux "hype"), qui se traduirait par une augementation des ventes. Et qui sait, si un système de ce genre serait mis en place et fonctionnerait, peut être qu'on aurait enfin droit à nos Gran turismo, Final fantasy et compagnie ;)