A la base, cet article était un simple commentaire, sur le dernier billet de Kolia, ma foi fort intéressant et assez représentatif d'une certaine génération de "geeks". Mais je me suis dit que ce serait mieux de donner mon avis sur la question aux yeux de tous. Donc voilà, voilà (et accessoirement, pas de mise en page et tout, j'ai tout tapé en tant que commentaire et la flemme de tout reprendre)

 

 

Billet intéressant, qui reflète très bien le sentiment qu'on beaucoup de personnes de la "génération Dorothée". Perso j'ai jamais eu ce problème, ma mère m'interdisait de le regarder, j'ai découvert Dragon Ball, City Hunter and co bien plus tard. (perso j'ai eu mes premières expériences avec Conan et Pokémon, m'enfin bon).

Je vais d'abord revenir sur un point très important aujourd'hui, et particulièrement en France ou manga and co sont très développés. Ce que j'appelle les "kikoujap" (ou Weaboo dans le langue de 4chan http://www.urbandictionary.com/define.php?term=Weaboo ). Les dessins animés tels que Naruto, Bleach, sont destinés AUX ENFANTS. En France, beuaocup d'ado en rut en sont fans, mais ce n'est pas pour eux que ces produits ont été créés. Au Japon, au dessus de ses 13 ans, Naruto, ça fait marrer.
De même que ces expos genre Japan Expo. Je veux bien reconnaitre que c'est un bon endroit pour se retrouver entre membres d'une communauté, c'est d'ailleurs pour ça que j'y suis déjà allé par le passé. Mais ce n'est en AUCUN CAS un reflet de la sphère geek japonaise.
Allez au TGS, au Wonder Fest ou au Comic Market, et là, vous aurez une bonne idée de ce que c'est qu'un réel otaku.

Pour continuer sur ma lancée, les "amateurs de sushis et de -culture- japonaise". Ces gens que j'exècre. Enfin plutôt que je regarde de haut, quand je découvre leur ignorance. Un peu comme un gamin de 10 ans qui se dit rebelle métalleux parce qu'il écoute du Slipknot. Oui, je sais, je ressemble à un connard élitiste en écrivant ça. Et pourtant.
Il faut bien se rendre compte qu'au Japon, être un otaku, n'est pas quelque chose dont on est fier, qu'on crie sur les toits et qu'on affiche. Au contraire. On le cache, si on veut garder un peu de vie sociale.

Parce qu'au Japon, on a vraiment beaucoup plus de personnes recluses sur elles-mêmes, avec JV, manga et compagnie. Combien de personnes m'ont dit "je déteste les geeks, ils puent, ils pensent qu'à leur PSP, ils se masturbent toute la journée devant des figurines". Le problème, c'est que c'est loin d'être totalement faux, au Japon. Ca rentre certes de plus en plus dans la mythologie urbaine, mais il existe encore pas mal de choses dans le genre.

Enfin tout ça pour dire : ces "amateurs" sont tout autant crédibles que les membres du 15-18.

Tu parles rapidement de J-POP, je suis d'accord avec toi. J'en ai écouté un peu il fut un temps, mais j'avoue que je ne m'y retrouve pas du tout. Sache cependant que le Japon est un pays bien plus ouvert à la musique d'une manière générale, que la France. Quel que soit le genre musical que tu aimes (rap, rock, metal, électro, techno, classique, jazz, etc), le Japon possède une véritable scène très active. De même, tu serais étonné de voir tous les véritables disquaires ou magasins de musique là-bas. Ils sont bien plus nombreux, bien mieux fournis qu'en France. De même, les vendeurs y sont de vrais passionnés de musique et sauront non pas te vendre la dernière soupe à la mode, mais te faire découvrir des groupes géniaux. De même question concert : tu as un nombre incroyable de scènes, tous les jours, à Tokyo. Je pense que le Japon est le pays le plus réceptif du monde, à ce niveau.

Ensuite, tu parles, entre autres, de THE [email protected] Premièrement, je trouve cela un peu bête de ta part de juger quelque chose que tu ne connais visiblement pas. Je t'invite à découvrir l'excellent test de Greg sur Gamekult concernant le 2e opus, qui donne une excellente idée de ce qu'est réellement le jeu : http://www.gamekult.com/jeux/test-the-idolmaster-2-SU00009737t.html?pf=xbox-360-160031
Enfin, sache que, même au Japon, ce genre de jeux ne s'adresse qu'à un public très restreint. Ne vas pas croire que tous ceux qui jouent à Monster Hunter passent leurs soirées sur THE [email protected], qui reste réellement un jeu de niche. Qui plus est, ce public est un public adulte. En gros, à la fin de son tome de Naruto, on va pas jouer à IMAS.

J'en arrive à l'objet de cette réponse : ne fais pas d'amalgames.

Il existe, encore aujourd'hui, de véritables trésors d'animation, de jeux-vidéo et de manga au Japon.
Lost Odyssey, Ghost in the Shell : Stand Alone Complex, Zetman, GANTZ, Lucky Star, le dernier film de Suzumiya Haruhi, K-On, Berserk, les shooters CAVE, Blazblue, Mahou Shoujou Madoka Magika, Xenoblade, Catherine, Disgaea, etc.
Simplement ils sont occultés par ces œuvres grand public, conventionnelles et malheureusement mal comprises et mal markétées en France.
Tu as une image biaisée parce que tu ne regardes que ce qui t'es accessible facilement, que ce qui fait du buzz, ce qui est en devanture de la FNAC. C'est dommage. Très dommage. Mais tu es malheureusement loin d'être le seul, et tu n'es pas à remettre en cause : au même titre qu'il y a plus de monde qui regarde Secret Story que les documentaires sur LCP, il y en a plus qui regardent Naruto que GANTZ.