Pendant que les beat'em up se convertissent aux trois dimensions à la fin des années 90 avec plus ou moins de succès, deux jeux inaugurent des sous-genre : le character action game avec Devil May Cry (2001) et le Musou avec Dynasty Warriors 2 (2000). N'ayant rien à voir avec le fighting game Dynasty Warriors (1997), il inaugure un beat'em up 3D sur un champ de bataille pendant la période historique et romancée des Trois Royaumes, où on terrasse des hordes de fantassins et d'officiers adverses avec des coups spéciaux héroïques. Le sous-genre du Musou est toujours un carton aujourd'hui au Japon, notamment sous la houlette d'Omega Force. Retour donc sur leur opus fondateur.