Découvert grâce à un article de Romain Mahut publié il y a peu et qui semblait ne pas convaincre les commentateurs alors que de mon coté cela paraissait être totalement ma came j'ai tenté la démo sur ma Switch Lite qui peu à peu trouve une utilité. L'aventure aura duré  le temps de quelques parties, sur lesquelles je reviens dans cette courte review.

Il s'agit d'un jeu en 2D en 'Pixel Art' qui combine Beat'm All et Plate-forme. J'y ai retrouvé un peu de l'ambiance de Shinobi, en plus chibi. Néanmoins derrière son aspect plutôt rond le fond semble être assez sombre, comme en témoigne cette fin d'introduction sans concession.

Points Forts

  • Une qualité d’animation hors pair. Aucune latence et aucun ralentissement. Ca réponds au doigt et à l’œil.
  • Un panel de mouvements variés malgré le peu de touches utilisées. Des coups de bases, des esquives, des super-attaques, un dash, des charges…sacré performance de l’équipe qui à su ‘faire feu de tout bois’ en trois boutons et un stick directionnel.
  • Un niveau de difficulté adaptable aux attentes de chaque joueur. De la balade vengeresse tranquille du dimanche au massacre ensanglanté de la St-Barthélémy sauce niponne, chacun trouvera son bonheur.
  • Du combat, de l’exploration, des villageois à sauver, des trésors à débusquer, des pièges à éviter…les niveaux semblent proposer des situations diverses qui maintienne le rythme assez effréné de l’aventure.

Points Faibles

  • Scénario qui ne doit pas voler bien haut.
  • Rien que sur la démo, de grosses tares techniques qui n’augurent rien de bon pour la version complète (un menu non achevé, un écran de pause qui réapparaît inopinément 1min30 après l’avoir quitté, quelques bugs de sons…)
  • Le style visuel qui pourra en rebuter certains, fatigués de cette vague ‘rétrowave’ qui semble atteindre les limites d’acceptation du public. Il faut noter l’effet ‘écran cathodique’ avec ses barres horizontales qui peuvent déconcerter.
  • Les cinématiques sont sommaires et tentent de reproduire le style 8-bits de manière assez hypocrite. J’entends par là qu’il est évident qu’ils avaient le moyen de faire mieux mais voulant respecter le cahier des charges du style rétro ils finissent par proposer un mix entre modernité qui saute aux yeux et vieilleries typées années 80 qui sonne faux.
  • Infernal et parfois illisible en mode ‘1er Dan’ quand les hordes de Ninja inondent l’écran (mais de toute façon je n’ai nullement l’intention de jouer dans ce mode)

L'écran de sélection de difficulté qui fait montre de l'évolution du nombre d'énnemi en fonction du mode...

La Démo m'a t-elle convaincu d'en voir plus?

Oui carrément. C’est tout à fait mon style de jeu – en mode fastoche, voir ultra fastoche. Plaisant à prendre en main, bien rythmé et vraisemblablement très complet, Okinawa Rush est un titre que je surveillerai de prêt et si je tombe dessus au hasard de mes pérégrinations il deviendra surement mien.