Synopsis: Lors d'une puissante explosion au Manoir, le professeur Xavier et Jean Grey disparaissent. Sans leur maître, les X-Men ne tiennent plus et se séparent. Cela conduira à la domination du monde par les Sentinelles. Afin de changer cela, Wolverine réunit les anciens X-Men pour les mener vers leur plus terrifiant combat…

Créateurs: Craig Kyle et Greg Johnson

Année de diffusion: 2008-2009

Distribution (VF Belge):
Wolverine: Erwin Grunspan
Charles Xavier: Franck Dacquin
Henry McKoy: Martin Spinhayer
Erik Lensherr: Robert Guilmard
Emma Frost: Dominique Wagner
...

Troisième et dernière série animée consacrée aux mutants, Wolverine et les X-Men est clairement la moins connue du lot. Composée d’une saison unique de 26 épisodes, son ton est plus austère que les précédentes itérations, avec une équipe de super-héros dissoute au début de l’aventure et des relations tendues entre les différents membres qui vont devoir réapprendre à travailler de concert. Il faut savoir que cette saison relate une histoire complète avec un début, un milieu et une fin. L’intrigue mise en place trouve sa résolution dans le final et même si un « cliffhanger » annonce une saison deux, toutes les énigmes de la première sont menées à leurs termes.

On retrouve globalement le noyau dur des élèves de Charles Xavier auquel il faut ajouter Emma Frost qui vient fourrer son joli petit nez diamanté dans les affaires de l’institut (par contre absence regrettée de Colossus…). Et il y a fort à faire entre une menace de fin du monde, la reconstruction de l’établissement, la reconstitution des X-Men, les manigances de Magneto à Genosha, la Confrérie et leurs petits coups tordus qui semblent n’avoir aucun but… sans oublier les tracas personnels de chacun d’entre eux qui là aussi alimenteront certaines péripéties.

Mais donc comme le titre même de la série l’indique, Wolverine/Serval/Logan/L’Arme X occupe une place centrale dans tout cela, et ce postulat de départ est pour moi le plus gros défaut de la série, même s’il n’est pas aussi prégnant qu’attendu. Fin des années 2010 le mutant canadien atteint une cote de popularité folle en grande partie due au rôle d’Hugh Jackman dans la franchise cinématographique, mais à la base le griffu n’est qu’un X-Men comme les autres, qui n’a aucune raison d’être mis plus en avant que ses camarades. Alors faire de lui la figure de proue des mutants à quelque chose qui me dérange profondément. Les X-Men c’est avant tout une équipe, pas une somme d’individualités. Fort heureusement, cette « mise en avant » ne sera de fait qu’un élément marketing car dans le dessin animé tous les personnages trouvent leur compte, même si oui le point est toujours ramené sur Logan d’une manière ou d’une autre…

Alors que les mutants traversent des crises au présent, on suit en parallèle le professeur X 20 ans dans le futur qui lui aussi fait face à de graves problèmes. En effet, les Sentinelles on prit le pouvoir et réduit la Terre en un gigantesque champ de bataille où les mutants survivants sont traqués et emprisonnés (apparemment tous les humains sans gêne X sont morts). Là il fera la rencontre de Bishop et organisera la révolte contre l’oppression de Master Mold, l’intelligence artificielle derrière cet âge apocalyptique. Et oui, cela fait énormément penser à Terminator, à dessein.

Sinon en ce qui concerne les graphismes et l’animation, c’est au-dessus de la série animée culte des années 90 mais je trouve un ou deux crans en-dessous d’ « Evolution », que je préfère à bien des égards à cette version. La véritable question est pourquoi n’avoir pas fait de « Wolverine & les X-Men » une nouvelle saison d’Evolution ? Cela aurait été bien plus malin et aurait permis de continuer une franchise appréciée. Mais bon il y a longtemps que je ne cherche plus à comprendre le monde de la production, qui a une logique totalement absurde…

PS: il existe en vérité un quatrième dessin animé sur les X-Men, faisant partie d’un projet de collaboration entre Marvel et des studios d’animations japonais. Sur quatre saisons, chacune centrée sur un personnage différents - Iron Man, Wolverine, les X-Men et Blade. Vous noterez que deux d’entre elles reviennent sur les mutants. J’avoue avoir tenté de regarder ces adaptations mais n’étant pas du tout attiré par la japanimation, ses codes et ses techniques de narration je fais l’impasse sans regret, du moins pour l'instant. Je mets tout de même ci-dessous le premier épisode disponible sur Youtube en anglais pour faire montre de ce que c’est.

 

L'Avis d'Amidon, le chat de la maison:


Rendez-vous mercredi prochain 18h pour une nouvelle chronique