Bonjour à tous. C'est un peu crévé que je ressors de cette Japan Expo exceptionnelle (j'ai une ma DS dédicassée par Marcus, YA-AH !) mais tant de belles choses méritent ce sacrifice de soi. Alors comme promis dans ce précédent article, je me suis arrété au stand de Sega pour tester Sonic 4 et Sonic Colors. Verdict.

 

Tout d'abord, Sonic Colors n'était pas jouable par tout un chacun. En effet, un démonstrateur, fort sympathique en passant, y a joué à répétition tout le long du salon. Même en insistant trèèèèès lourdement, rien à faire, les ordres venaient d'en haut. La version présente n'était pas encore assez débuguée pour laisser n'importe qui y jouer. Dommage. Mais cela m'a permi de voir 4 niveaux et un combat contre le premier boss du jeu. Première impression graphique, c'est beau pour de la Wii et fluide. Evidemment, c'est aliasé mais on a l'habitude sur cette console. Le design des niveaux est suffisamment riche pour ne pas sentir une impression de vide. Un bon point. La vitesse du défilement du niveau parfois impressionnant ne souffre d'aucun ralentissement.

Niveau gameplay, oubliez Unleashed et sa config à la mord-moi l'noeud. (A) pour sauter, pour dasher ce qui consomme la jauge de dash en bas de l'écran. Cette jauge se remplit en détruisant les capsules renfermant des Wisp blancs. Pour déraper dans les virages, il faut tourner le nunchuk pour faire pencher le hérisson. Ca a l'air assez simple à jouer... peut-etre juste parce que le gars y a jouer depuis 2 jours d'affilé déjà ! Deux fois (A) fait executer le Homing Attack. Le hérisson qui se dirige tout seul vers une cible marquée en rouge. L'objet ciblé peut etre un ennemi ou un ressort. Si aucune cible n'est dans les parages, Sonic bénéficie d'un très léger double saut au lieu de foncer droit devant comme dans les Sonic Adventure (ce qui conduisait bien souvent vers une issue tragique). Pour passer un rail à l'autre en glissant, seul le stick est utilisé. Cependant j'ai pu constater des problèmes de caméra trop brusque quand le joueur souhaite se retourner dans les phases 3D... un problème habituel depuis 15 ans déjà...

Enfin, si Sonic détruit une capsule renfermant un Wisp coloré, il obtient son pouvoir qui peut être déclenché d'un coup de Wiimote. La foreuse du Wisp jaune dure très longtemps et permet à Sonic de récupérer une tonne de bonus cachés et de passer par des tunnels. Le bleu transforme Sonic en laser. En chargeant, le joueur décide d'abord de la direction de l'attaque. En visant juste, Sonic peut emprunter des raccourcis via des fibres optiques ou rebondir sur des cristaux pour atteindre d'autres endroits tout en détruisant les ennemis en chemin. L'attaque laser est très rapide et brève. Cela dit, c'est très scripté. Comme par hasard, on trouve toujours un Wisp coloré aux endroits où il faudra l'utiliser ne serait-ce que pour avancer...

Sonic Colors, bien n'ayant pas pu tester moi-même semble prometteur et corrige les soucis de maniabilité de Sonic Unleashed. En tout cas, il me fait bien envie et je l'attends avec impatience.

 

Sonic The Hedgehog 4 était en revanche, parfaitement jouable dans sa version XBLA sur 4 niveaux, les 3 premiers de la Zone 1 + le boss. Là, niveau jouabilité, on peut pas faire plus old school : un bouton c'est tout, ce qui avait fait la grande réputaion de Sonic dans le temps. Niveau old school, on retrouve les sensations du toute premier Sonic et son inertie parfois lourde, très lourde même. Est-ce parce que je n'ai plus l'habitude mais j'ai quand même bien galéré pour gravir certaines pentes même avec le Spin Dash. Outre le Spin Dash donc, on retrouve aussi le Homing Attack qui fait pleinement parti du gameplay. Sonic fonce sur la cible marquée en rouge en faisant deux fois (A). S'il n'y a aucune cible, Sonic fait un petit roulé boulé pratique pour se remettre en boule avant d'aterrir sur un ennemi, mais n'a pas d'impulsion en avant. Le truc génant, c'est le marquage des cibles qui parfois nécessite d'être assez proche alors qu'on s'attend à l'atteindre de plus loin, ce qui conduit à des bourdes. Bah, c'est juste une question d'expérience. J'ai remarqué que je m'en sortais de mieux en mieux au fil de mes essais.

Plus old school, tu meurs. Les décors, les bruitages, le gameplay, tout replonge des années en arrière mais avec des graphismes en HD de toute beauté.  On apprend par plus de choses avec le pad en main, juste que c'est vraiment comme avant. Par contre, je l'admets, j'ai toujours été une burne à Sonic, bien
que paradoxalement j'aime les jeux et l'univers. J'ai même pas été capable de gagner le T-shirt Sega si on faisait plus de 20000 points, c'est dire !

Voilà qui achève ce bilan. En attendant d'en savoir plus, une fois les jeux sortis...