"Dancing Mad", la musique du combat final de Final Fantasy VI est à mon sens le chef d'oeuvre de la musique de jeu vidéo.

Qui aurait cru, quelques années après les bidibip de Pacman et autres Mario que l'ont entendrait des choeurs et du J.S. Bach dans une oeuvre vidéoludique?

Si le morceau original est déjà parfait, Arnie Roth, le chef d'orchestre qui se charge de répandre dans le monde la bonne nouvelle des musiques de FF, a réarranger la musique pour la faire jouer par son orchestre. A ce titre, Nobuo Uematsu a profité de l'occasion pour rajouter des paroles aux choeurs.
Si la chose est incompréhensible à l'écoute, on peut néanmoins tomber sur les paroles écrites (retranscrites?) (et je remercie très chaleuresement l'ami qui me les a confiées).

Je propose ici ma tradcution, qui est sans doute perfectible à bien des égards mais que je pense assez juste.

Par conséquent, pour les latinistes distinguées, faites pas gaffe, c'est du latin de cuisine. Donc en traduisant, faut essayer de chopper l'esprit du truc (et donc connaitre le jeu pour saisir les implications à ce moment de la partie), alors vraisemblablement, y'a des déclinaisons et des accords qui partent en sucette par moments...

Lancez la musique, essayez de suivre ('pas toujours évident) et dites-moi si ça colle...

Premier mouvement.

Oblitus et oblivio 
Die caelitus
O , sedae e temporii

(Choeurs masculin):
Damnum ex dies. Domnis es te.

(Choeurs féminins):
Tabes!

Die terrore
Die tyranne

Die tibites
Die ab e mortuos

Gloria!
Fortuna!

────────────────────────────Traduction

Mort et oubli
Jour céleste (divin)
Oh, apaise ces temps, (dans le sens de "ne te bats pas contre moi", "calme toi")
Oublie ces jours, je suis ton maître

Disparaît! (dans le sens de se putréfier, se désagréger, redevenir poussière...)

Jour de terreur
Jour de tyrannie

Ce jour t'appartient,
Le jour de ta mort!

Gloire!
Destinée!

 

Deuxième mouvement.

Voto ! (×6)

Diem flammeus!
Nova caelum!

Voto ! (×4)

Die flammeus!
Nova caelum!

────────────────────────────Traduction

J'interdis !  (sens littéral de voto, à traduite par:  "Je vous arrête, je vous  détruit") 

Jour ardent
Eclat céleste (dans le sens de: "ce jour est ardent, car je vous brûle, je vous balance des gros  sorts à la gueule toi et ton équipe de quatre pignoufs." C'est bien le style de Kefka)
C'est le climax du combat.

 

Quatrième mouvement.

Visiblement il me manque des bouts, car la traduction anglaise complètement mal fichue que j'ai trouvé, (j'ai traduit plus de latin que d'anglais alors que j'espèrais faire l'inverse). Je n'ai rien pu reconstituer en écoutant, car bon, c'est des choeurs, mais les phrases anglaises rajoutées et proposées ont du sens par rapport au jeu.)

Die magnifica die
Irae tabi notaba
Ex habeo non ex for etiam...

Incidi fama

Caedo!
Caedo!

(×2)

Iras terrarum
Torris etiam

Gloria!
Fortuna!
In terra lux!

────────────────────────────Traduction

Jour sublime, jour...
Souillé par la rage, mais...
Marqué par le courage (de quelques uns) (rajouté par le traducteur anglais, ça colle bien, donc je le mets...)

 Arrêtez la rumeur! (sens littéral de "Incidi fama", dans le sens de: "Arrêtez de dire que Kefka domine le monde".
Je propose de traduire par une inverison. "
Répandez la nouvelle" (que la Terre vit de nouveau, est libérée du joug de Kefka) ou que: voir deux lignes plus bas: La colère (la volonté?) de la Terre brûle encore comme un charbon ardent.

Je meurs! (sens littéral de "caedo")
Je meurs! (à comprendre comme étant les dernières paroles (théatrales) de Kefka)

Ou alors faut-il lire plutôt, "Il meurt" auquel cas, on peut penser que le dernier mouvement est chanté par la Terre elle-même, en allégorie, à moins que ce ne soit vraiment Kefka en écho à sa défaite.

La colère de la Terre
Brùle encore comme un charbon ardent

Gloire!
Destinée!
Dans la lumière de la terre (A l'aube d'un monde nouveau!)

────────────────────────────