Sotoba est un petit village cerné par les montagnes. Par une journée
caniculaire, trois cadavres y sont découverts, sans qu'on puisse déterminer avec
certitude les causes de leur mort. Au même moment, Megumi Shimizu, une
jeune lycéenne, disparaît après avoir fait la connaissance des Kirishiki, une famille qui vient juste de
s'installer dans un château sur les hauteurs du village. D'étranges
événements se succèdent alors, qui ne sont que les prémisses d'un été terrifiant !

Manga en main, je trouve la couverture particulièrement attirante,
tant par la qualité graphique et les couleurs, que par l'atmosphère que
celle-ci impose. Je l'ouvre... je tombe né à né avec un dépliant couleur, :D.

Le sommaire. L'ouvrage s'articule en 3 chapitres. Premier chapitre,
les présentations ; nous découvrons le village de Sotoba, ses habitudes, ses particularités et ses habitants... ordinaires, à première vue. J'ai trouvé le début un peu long, on ne rentrera dans
le vif du sujet qu'aux prochains chapitres. L'atmosphère sombre de ce
manga est clairement posée dès la première page et le style graphique est accrocheur, mais particulier, je ne suis pas sûr que tout le monde y adhère. Certains décors me rappellent de vieux
thrillers US.

Les deux autres chapitres vont permettre à l'intrigue de se mettre
en place, mais sans toutefois la révéler. La tension grimpe au fil de
l'histoire et l'expression de certains personnages ne me laisse pas indifférent.

A la fin du tome, on se retrouve donc avec une intrigue qui garde
tout son mystère (une intrigue intrigante... -_-'), aucun personnage
principal et déjà pas moins de 11 morts... comment les expliquer ? Canicule ? Épidémie ? Malédiction ? Le suspens est à son comble !

 

Article tiré de mon blog : http://latavernedukiwi.over-blog.com