L'affaire met en émoi toute l'Allemagne depuis quelques jours. Emblème des entreprises Bahlsen à Hanovre, un petit beurre plaqué or d'une vingtaine de kilos a été habilement volé le 4 janvier dernier au nez et à la barbe de la sécurité de la société germanique. L'enseigne était pourtant fixée à plus de 5 mètres de hauteur. Elle n'avait pas bougé de là depuis une centaine d'années.

Ce vol a été revendiqué. Quelques jours après ces inquiétants événements, un courrier anonyme, réalisé à partir de coupures de presse, est parvenu à la rédaction du journal local mais aussi à la direction de Bahlsen. Un maître-chanteur, qui se fait appeler "Macaron le glouton" sans doute en hommage à l'émission 1 rue Sésame, revendique ce coup d'éclat. Il y réclame que l'entreprise offre des petits beurres à tous les enfants malades de l'hôpital de Hanovre, sous peine de ne plus jamais revoir son bien. Les termes sont clairs : Bahlsen doit se plier à ses exigences, "sinon Oscar sera jeté à la poubelle. Vraiment!"

Le malfaiteur apporte également une curieuse précision, puisque ces petits-beurres devront être d'une nature très précise : "ceux avec du lait entier, pas ceux avec du chocolat noir dessus. Mais pas ceux sans chocolat ! J'ai le Keks doré, vous voulez le récupérer".

Macaron le glouton souhaite également que les 1000 euros offerts initialement par Bahlsen pour toute information permettant de localiser le petit beurre volé soient reversés séance tenante à un refuge pour animaux de la région.

La police allemande prend l'affaire très au sérieux. Une enquête a été ouverte pour vol et chantage, et un numéro spécial a été mis en place pour permettre à toute personne disposant d'éléments de nature à faire avancer les investigations de prendre contact avec les autorités. Le Krümelmonster -le nom de Macaron le glouton en allemand- est bel et bien devenu l'ennemi public numéro 1 de Hanovre en quelques jours.

Quant à la direction de Bahlsen, elle reste ferme. "On ne nous fera pas chanter", aurait indiqué à la presse le patron de la société, qui a néanmoins noté que Bahlsen s'apprêtait justement à offrir 52 000 petits beurres à 52 associations oeuvrant dans le travail social, à travers l'Allemagne. De quoi faire plier le maître-chanteur ? Peut-être. Dans le cas contraire, la grande question qui occupe les esprits tient à savoir combien de temps Bahlsen pourra conserver sa position intransigeante face à un chantage aussi odieux...

Je précise que cette affaire n'a rien d'une plaisanterie, elle est tout ce qu'il y a de plus véridique. Liedh, si tu m'entends, rends le petit beurre, maintenant...

Sources:

http://www.liberation.fr/depeches/2013/01/31/allemagne-un-vol-de-petit-beurre-avec-demande-de-rancon-seme-le-trouble_878365

http://www.lefigaro.fr/international/2013/01/31/01003-20130131ARTFIG00651-il-vole-un-petit-beurre-geant-contre-rancon.php

http://www.metrofrance.com/info/allemagne-macaron-le-glouton-fait-chanter-le-petit-beurre/mmaE!QcNRRrwJ5oApA/

http://www.lexpress.fr/styles/minute-saveurs/il-vole-un-petit-beurre-dore-bahlsen-et-demande-une-rancon-humanitaire_1215628.html

 

 

 Photo HAZ / Rainer Surrey

Aegirsson me signale très aimablement que Macaron le glouton était prêt à restituer le petit beurre volé. Chose faite, puisque "Le Macaron Glouton" a finalement rendu le symbole à son heureux propriétaire, Werner Bahlsen, non sans avoir d'ailleurs commenté la chose via un message transmis au journal Hannoversche Allgemeine Zeitung (http://www.haz.de/Hannover/Aus-der-Stadt/Uebersicht/Kruemelmonster-will-goldenen-Leibniz-Keks-zurueckgeben): " Puisque Werni aime autant que moi le petit-beurre et qu'il ne s'arrête plus de pleurer et que le petit-beurre lui manque terriblement, je le rends !!! "

Le petit beurre a été retrouvé mardi au petit matin, attaché au moyen d'un ruban rouge à la statue d'un cheval installée à l'université de Hanovre.