Bonjour à tous,

Aujourd'hui, on va faire une pêtite infidélité au jeu vidéo. Mais voici qui ne devrait pas vous laisser insensible : en Alsace, depuis quelques jours, on ne parle plus en effet que du petit félin qui s'apprête à faire ses premiers pas devant le monde au zoo de Mulhouse. Argoun, né le 17 avril dernier, est en effet un animal rare, voire unique : il s'agit de l'une des dernières panthères de l'Amour existant sur la planète. Il n'en reste plus que 50 (au maximum) à l'état sauvage de par le monde, c'est dire...

Argoun est le cinquième petit d'Elixa et Bayan, en résidence au zoo alsacien. Le petit animal, qui a intégré l'enclos public ce matin, ne restera cependant que peu de temps en France : il doit s'envoler en septembre 2013 pour le Canada, où espère-t-on il trouvera la femelle qui lui  permettra de contribuer à la sauvegarde de l'espèce. Autant dire que si vous voulez le voir de vos yeux, il va falloir faire vite...

Le reportage de France 3 réalisé en mai dernier, peu après la naissance d'Argoun

Les premiers pas à l'extérieur, ce matin


J'en profite pour attirer votre attention sur la sempiternelle mais cruciale question de la biodiversité. Car la panthère de l'Amour en est une cause emblématique. Reconnaissable à sa queue touffue et à ses longs poils qui lui permettent d'affronter les hivers les plus rigoureux, elle vit aujourd'hui à la frontière entre la Chine et la Russie, sur une mince bande englobant le fleuve Amour -d'où son nom- et l'Oussouri. Et sur les huit espèces de panthères existant encore encore à travers la planète, il s'agit de la plus menacée. Certains scientifiques estiment qu'il ne resterait plus que 30 specimens du fauve à l'état sauvage.

Pourquoi la panthère de l'Amour est-elle devenue si rare ? A cause de l'homme. D'abord, parce que certaines parties de l'animal sont réputées posséder des vertus médicinales dans la médecine chinoise, ce qui fait de l'animal une cible privilégiée des chasseurs. Ensuite, parce que la déforestation a à ce point réduit le milieu de vie de l'espèce qu'il n'y a plus guère d'espoir, pour l'heure, de la voir reprendre sa place dans le cycle de la nature. 90% de son territoire a disparu depuis les années 1970... Seul espoir : que les associations engagées dans la protection de l'espèce parviennent à rétablir une partie de cet habitat.

Raison pour laquelle je vous invite à aller visiter les sites de militants et à les soutenir, notamment en signant les pétitions qui y sont régulièrement proposées:

http://www.akaroa-association.com/fr/soutien-projets-monde.htm

http://www.akaroa-association.com/en/akaroa-petition-alta.pdf

http://www.tigrisfoundation.nl/cms/publish/content/showpage.asp?themeid=1