Ce n'est pas nouveau et ça ne date pas de la Wii, mais les éditeurs tiers continuent de se plaindre de manque de soutien de Nintendo en ce qui concerne les consoles de salon de la firme de Kyoto.
Désormais, ils encouragent ouvertement les baisses de prix des supports
afin de gagner en exposition, mais aussi d'être plus en adéquation avec
le marché actuel. C'est en tout cas ce qu'a récemment indiqué le PDG d'Electronic Arts, John Riccitiello, qui refait à sa façon l'histoire du jeu vidéo de Nintendo.

 

Il déclare ainsi à Industry Gamers :

"Je dirais que la Wii a
extrêmement bien marché en 2007 et 2008, puis a commencé à chuter les
deux années qui ont suivies. Si Nintendo avait baissé le prix à 99 $, la Wii aurait explosé (sic), surtout qu'ils ont maintenant de la
concurrence dans la nouvelle façon de jouer basée sur détection de

mouvement avec Sony et Microsoft. S'ils arrivent à trouver un moyen
efficace de promouvoir avec plus d'efficacité le contenu d'éditeurs
tiers comme c'est le cas pour le leur et s'ils baissaient le prix de la
Wii, je pense que la plate-forme pourrait renaitre."


Car Riccitiello se permet de dire tout haut ce que beaucoup de
gens du milieu pensent tout bas : les éditeurs tiers sont souvent mis de côté, ou du moins en ont l'impression, un état de fait connu de Satoru Iwata, le président de Nintendo. Ainsi, le big boss d'EA enchaîne sur ce point précis :

"Il est frustrant pour des
éditeurs tiers de voir qu'un constructeur de console fait peu d'efforts
pour promouvoir leurs produits... Du hardware et du contenu, c'est ce
que Nintendo sait faire, mais ça en devient difficile pour les autres
comme nous. Je pourrais très bien évoquer une douzaine de titres sortis
au cours de cette décennie, mais c'est vraiment difficile de sortir des
jeux marquants du support qui n'ont pas été développés par eux. Je m'en
fiche que ce soit Mario ou Zelda ou GoldenEye ; c'est leur propre
contenu. J

E peux remonter à la Nintendo 64, ou même à la Super Nintendo
si vous voulez, mais Nintendo n'a jamais été un constructeur de poids
dans le soutien des éditeurs tiers. Ce n'est pas faute d'essayer, mais
ils se lèvent le matin en pensant à ce qui serait le mieux pour leur
propre propriété intel
 
lectuelle."


Quant à savoir si Nintendo
baissera le prix de sa console, cela parait peu probable avant la fin de l'année fiscale et étant donné l'arrivée des packs multiples de cette
fin d'année. Surtout que la Wii vient officiellement de dépasser le cap des 80 millions d'unités écoulées dans le monde grâce à cette quatrième saison des fêtes de Noël et que certains titres comme Just Dance 2 ou Donkey Kong Country Returns cartonnent.

En revanche, sur le dernier point soulevé, c'est presque le serpent qui se mord la queue. Est-ce que Nintendo peut ou doit arrêter de faire du Nintendo ? C'est un très très vaste débat qui doit actuellement animer les réunions au siège nippon de la firme.