Bonjour à toutes et à tous. Je reviens de l'E3, comme beaucoup de mes confrères, avec pas mal de belles images en tête. Entre farniente et
travail à n'en plus finir (2 nuits blanches successives pour boucler le
dossier E3 du magazine Nintendo Dream), j'ai passé une semaine
absolument ébouriffante...

Mais je suis de retour parmi vous pour reprendre, de plus belle, les
activités Omaké Books. Dans les prochains jours, différentes petites
annonces, comme un passage dans la belle région de Lille en fin de
semaine, ma participation à Japan Expo avec Pix'n Love, ainsi que les résultats du concours de Senryû (bravo à tous les participants, le choix entre les meilleurs est difficile.)

En attendant, je voulais vous parler rapidement d'un artiste que j'apprécie vraiment beaucoup : Midam. Ceux qui lisent Pix'n Love pourront découvrir plus en détail (dans Pix'n Love #6) ce dessinateur que l'on ne devrait même plus présenter : le père des B.D Kid Paddle et de la série Game Over (sans parler du fabuleux Harding Was Here, que vous devez lire pour ne pas rater votre vie).

Il y a quelques semaines, il a manifesté de l'intérêt pour le dernier volume de l'Histoire de Nintendo et je me suis permis de lui faire parvenir un exemplaire. En retour, il m'a envoyé son dernier album, Game Over #6 (Sound Of Silence), dédicacé. Certes, je l'avais déjà (acheté la semaine de la sortie, je suis fan de Game Over), mais je me ferai un plaisir d'offrir mon premier exemplaire à quelqu'un qui ne connaît pas, afin de le convertir à l'humour si détonnant des
trois co-auteurs de ce tome : Midam - Adam - Patelin.

Le concept des gags de Game Over est très simple. Sur la première case, vous observez un personnage nommé "le petit barbare", devant trouver une porte de sortie ou délivrer une cruche de princesse. A chaque fois, un objet, un repère, lui donnent l'impression qu'il
réussira à s'enfuir ou encore à délivrer sa belle, en faisant telle ou
telle action. Mais à tous les coups, il se fait avoir et la page se
termine par un "Game Over" toujours très drôle, surprenant et
généralement bien sanglant. Les références aux jeux vidéo sont évidentes et l'on retrouve beaucoup de situations "logiques" qui pourraient nous
arriver à chacun, lors de nos parties.

Et si, malgré ça, je n'ai pas réussi à vous convaincre, voici quelques extraits de planches de Game Over : cliquez ici pour lire les gags.

En quelques mots comme en cent, c'est drôle, les personnages ont une
bouille attachante et très expressive. L'ingéniosité des gags, la grande force de cette série, est imparable et vraiment unique. Bref, pour vous changer des mangas et des jeux vidéo, essayez Game Over, vous ne le
regretterez pas, vous avez ma parole! C'est dispo chez tous les
libraires qui proposent de la BD pour une poignée d'euros bien investis.

Et d'ailleurs, si le cœur vous en dit, devenez scénariste pour Game Over! En effet, depuis plusieurs tomes, Midam et Adam sélectionnent des gags
envoyés par les lecteurs et les mettent en planche. C'est ainsi que ce
volume 6, scénarisé avec l'aide d'un certain Patelin, a vu le jour! Soyez imaginatif et bonne chance !Pour participer, cliquez ici.

Site officiel du studio Mad Fabrik : http://www.madfabrik.com/

Notez également que le prochain album de Kid Paddle (le 12), sort le 24 août prochain! Et contrairement à une idée trop répandue, la BD Kid Paddle est aussi drôle pour les enfants qu'auprès des adultes.
;)