La Française a-t-elle les armes pour lutter contre l'une des références du segment à savoir la Volkswagen Golf (VI) ? le 

Présentation: les modèles essayés

-Citroën C4 e-HDI Airdream BMP6 Exclusive - 26190€ hors options - Bonus écologique de 500€ (*100€ avec les jantes de 17 pouces.)

 FACE à:

-Volkswagen Golf 1.6 TDI BlueMotion DSG7 - version Confortline - 25710€ hors options - Bonus écologique de 500€

Prétendre à un bonus de 500€ nécessite de ne négliger aucune piste. Système
Stop&Start ( le moteur de la voiture s'éteint automatiquement à
l'arrêt du véhicule par exemple en cas de feu rouge. Ce principe a pour
but principal de réduire la consommation et le rejet de Co2 du véhicule
en question, et donc obtenir un éventuel bonus écologique.), boîte
robotisée, pneumatiques à faible résistance au roulement... comme vous
allez le découvrir la Citroën C4 e-HDI opte pour le marquage " à la
culotte" face à la Golf BlueMotion.

Mais pas question de se contenter
d'une évolution de façade pour aller provoquer une Golf 1.6 TDI
BlueMotion.La Citroën doit donc frapper fort et bien pour pouvoir
attendre une victoire fâce à une telle référence. La nouvelle C4 n'a
donc laissée aucun de ces équipements sur le bord de route. Elle va même un peu plus loin puisque, contrairement à l'Allemande qui se contente
d'un démarreur renforcé pour gérer les phases de redémarrage du système
Stop&Start, elle utilise un alterno-démarreur nettement plus
réactif, plus doux et capable de générer plus d'énergie lors des phases
de freinage. Aussi intéressant soit-il, ce dernier argument sera-t-il
suffisant pour faire pencher la balance ? c'est l'objet de ce Face à
Face !

La conduite

Nul besoin d'être au volant de la version GTI pour
apprécier la conduite d'une Golf. Associé à une boîte robotisée à double embrayage DSG, son petit turbo diesel de 105ch fait un excellent
travail, quel que soit le type de parcours. En accélération, les 7
vitesses, plus proches les unes des autres, s'enchaînent sans temps mort et sans à-coups ce qui est franchement agréable. Cette boîte robotisée
limite vraiment le niveau sonore dans l'habitacle ainsi que sa
consommation, ce qui sont d'autres bons points. Enfin l'allemande se
contente alors de 5.7L/100 km sur autoroute. Un chiffre remarquable.

Si la citroën n'a globalement pas à rougir de ses prestations, elle ne
parvient pas à offrir le même niveau d'agrément. Cependant, sans doute
l'un des meilleurs diesels de petite cylindrée, son moteur affiche
maintenant 112ch et profite d'une version Overboost qui permet de faire
grimper le couple maxi à 285Nm un court laps de temps.

Ce n'est
pourtant pas suffisant pour dominer l'Allemande en performances. La
faute en revient en grande partie à sa boîte robotisée et à la lenteur
du passage de ses vitesses. Selon le constructeur, le taux de
satisfaction de la clientèle possédant une BMP6 atteint 80%. Une petite
conclusion s'impose: ceux-ci n'ont sans doute jamais essayé une DSG !
mais signalons tout de même que les palettes au volant de la BMP6 de
Citroën arrivent, si on soulage l'accélérateur, à gommer en partie la
sensation de lenteur et nombre d'hésitations.

Mais pour terminer
en beauté ce chapitre sur la conduite, il est important de rappeler que
c'est bien évidemment la ville, le terrain de prédilection de ces deux
voitures et c'est ici que le système Stop&Star entre le plus souvent en action et prend tout son sens. Très douce en ville justement, la Golf s'en sort très bien. Elle offre en autre un remarquable compromis entre la précision
de conduite, l'agilité et le confort. la C4, quant à elle pouse le
curseur très nettement en direction du confort. Elle domine aussi la
Golf sur le plan du freinage.

Verdict: agrément: avantage Golf ; sécurité : avantage Citroën ;  Performance: égalité.

 

La vie à bord

Elaborée sur la plateforme de l'ancienne, la nouvelle C4 affiche une
habitabilité sans progrès notables. En largeur, grâce à des
contre-portes davantage creusées et à quelques astuces visuelles,
l'impression d'espace domine. En longueur, et notamment en ce qui
concerne l'espace dévolu aux jambes des passagers arrière, l'affaire se
complique...Quand la Golf propose 28cm, la C4 minimise cet espace, en ne pouvant en offrir plus de 19. Toutefois, ce résultat ne reflète pas
exactement la réalité car si la C4 minimise justement cet espace, c'est pour offrir plus d'assise à la banquette, et donc un meilleur confort.

C'est en abordant le coffre que la Française tient sa revenche. Elle offre
498dm3 de capacité de chargement (sans le caisson de basse livré avec
l'option hi-fi) contre 395 pour la Golf. Il faut aussi noter le plus
grand nombre de rangements dans l'habitacle de la Citroën (en autre,
citons l'énorme vide-poches réfrigéré et éclairé présent uniquement sur
les versions automatiques, et capable d'acceuillir une demi-douzaine de
canettes ! Pratique pour les gros buveurs!)

On peut donc dire que Citroën a retenu les leçons du passé car elle soigne aussi sa finition à bord en nous en proposant un comparable à celui de la Golf ! La différence sur les deux modèles tient enfaite sur la simplicité et l'efficacité des équipements ainsi que sur quelques détails, tels les vérins de capot de l'allemande contre le simple triangle de la française. De prime abord,
l'ambiance de la C4 est plus acceuillante. La possibilité de changer les couleurs de l'instrumentation, de programmer le régulateur de vitesse,
le rétroéclairage de nombreux rangements ou les sièges avant massants
sont autant de luxes qui favorisent ce sentiment. Néanmoins sur la Golf, pas de mauvaise surprise, la qualité de finition reste très bonne, même si l'ambiance à bord reste très classique (même avec une sellerie
claire). Toutes les commandes tombent sous la main et sont très simples
d'utilisation. Enfin la C4 prend en charge le jumelage Bluetooth d'un
téléphone, y compris les fonctionnements audio ce que ne fait pas la VW.

Verdict: Confort: avantage Citroën ;  habitabilité: avantage Citroën ;  Qualité: avantage VW

Intérieur de la Golf VI

Intérieur de la C4

 

Le Budget

La Citroën est vendue 400€ plus cher que la Golf. Mais chez Citroën il
s'agit d'une finition Exclusive, la plus huppée, alors que le niveau
Confortline de Volkswagen constitue le milieu de gamme. Cependant les
dotations de série ne sont pas si éloignées l'une de l'autre. Dans les
deux cas, plus de l'essentiel y est présent. En effet la climatisation
est de type Bizone, les jantes sont en alliage, les phares s'allument
automatiquement ainsi que les essuie-glaces, ainsi que tous les équipements de
sécurité.

Pour faire oublier son prix de vente plus
corsé, la C4 peut compter sur une foule de détails dont la Golf est
privée, ou qu'elle facture en supplément. Parmi ceux-ci, il faut noter
le système de surveillance d'angle mort, une prise de 230V (comme à la
maison ! très pratique pour recharger de manière rapide son téléphone
par exemple !), la connexion USB,etc.

Par ailleurs, les
principales options sont moins chères sur la C4, à l'exception de la
peinture métalisée. C'est notamment le cas de l'ensemble
Hi-fi/navigation, pourtant de très bonne qualité, facturé moitié prix
(1350€) ! Vendu plus de 3000€ sur la VW dans sa version haut de gamme,
il est certes un peu plus abouti puisque son écran est tactile et
l'autoradio intègre un disque dur de 30Go.

En matière de
consommation, la Golf domine très clairement le débat. Quel que soit le
type de parcours, elle se montre plus sobre. En moyenne 5.8 l / 100km
contre 6.2 l / 100km pour la Citroën. Les deux voitures prétendent aussi à un bonus écologique de 500€ réduit à 100€ sur la C4 si vous optez
pour les jantes de 17 pouces. Dommage...

Verdict: Cout à l'achat: égalité   ;  cout à l'usage: avant VW

BILAN:

Plus confortable que dynamique, la nouvelle C4 est une vraie Citroën.
Acceuillant et très soigné, son habitacle est au niveau de la Golf. Plus chère que sa rivale, elle est aussi un peu mieux équipée. En ville son
système Stop&Start est parfaitement géré. Avec une boîte robotisée à double embrayage, l'agrément de conduite et les performances
progresseraient... et le résultat du match serait dans doute différent.

 

Source: l'Auto-journal.