Bonjour à tous,

Icare sort demain mais vous pouvez d'ors et déjà regarder (et rechercher) le point de vente le plus proche de chez vous http://www.icaremag.fr/pdv.html ou télécharger la liste ici : http://dl.free.fr/ejy6KI75U

Quoiqu'il en soit, j'aimerais résumer en 10 points les raisons de lire ce numéro :

1 - Pour la première fois, un magazine révèle les versions préparatoires de Deus Ex 3 imaginées par Warren Spector (avec bien sûr des éléments de gameplay et de scénario).

2 - La partie test s'articule autour de l'équipe de Deus Ex : Human Revolution. Chaque critique est ponctuée par une lettre de Jean-François Dugas jusqu'à son droit de réponse (sans oublier l'intervention d'André Vu ou encore la participation de Jonathan Jacques-Belletête à l'article sur le trailer E3).

3 - Vous découvrirez Deus Ex comme vous ne l'avez jamais vu.

4 - Gary Jamroz a très aimablement accepté d'illustrer la deuxième couverture du magazine. Au-delà de ce partage à destination des lecteurs, il répond également à l'icareview ce qui vous permettra de le découvrir, lui comme ses travaux, sur 27 pages.

5 - Le magazine respecte sa ligne éditoriale à savoir une partie informative, une partie analytique et une autre créative. Par ailleurs, toutes les parties s'imbriquent, se répondent et font écho.

6 - Les thématiques sont très larges puisqu'il est question de conspiration, de science, de totalitarisme ou encore d'existentialisme.

7 - Icare reste une revue qui privilégie l'illustration. 85% d'artworks, de croquis (et des inédits bien sûr, comme ce fut le cas pour le n° God of War) pour 15% de captures d'écran.

8 - Il y a des participations prestigieuses en terme de coécriture, de maquettisme et d'illustration.

9 - Le mag propose une structure plus originale avec une partie inversée (et donc, deux couvertures). Au final, 148 pages sans publicité (au prix de 8,50 euros) !

10 - Et c'est la raison plus importante de toute. Si le magazine n'est pas soutenu, il mourra. Évidemment, personne n'y échappera. Mais on aimerait quand même que ce soit le plus tard possible...