Sonic the Hedgegode

Aha Sonic ! Idole de nombreux Sega-sex à la dérive. Sur cette
génération de consoles HD, le hérisson aura pris extrêmement cher: de
l'étron Sonic The Hedgehog 2006 au décevant Sonic Unleashed en passant
par quelques opus réussis sur DS, mieux vaut éviter de tous les citer
tellement les tentatives de résurrection de la mascotte sont nombreuses
et pour la plupart foireuses. Alors pour renflouer les caisses et faire band.. plaisir aux nostalgiques, Sega relance les deux Sonic Adventure (jeux
phares de la regrettée Dreamcast) sur le Playstation Store et le Xbox
Live Arcade. Oooh joie ! Oui mais non.

Non seulement content de nous refourguer un jeu vieux de plus de 10
ans, ils ont le culot de se foutre de la couenne du client !
Explications. Premièrement, le jeu n'est même pas optimisé pour les TV
HD donc on se tape un jeu en 4/3 avec en prime des bandes verticales
bleues/violettes dégueu' sur les côtés ! Très classe. Et le meilleur
dans l'histoire, c'est qu'avec la politique actuelle des téléchargements additionnels payants, on se trouve le cul par terre dès qu'on apprend
que la version DX doit être acheté en DLC ! Résultat des courses, on se
retrouve obligé de débourser une quizaine de roublons pour un jeu qui
est dispo pour moins cher et  plus complet en occasion : la version
Sonic Adventure DX Director's Cut paru sur GameCube intègre ça + des
jeux oldies Sonic en bonus. Ne comptez pas sur la version PSN/XBLA pour à ces derniers... Bref, de l'autre côté, on a une mise à jour des
graphismes: lissage des personnages et textures pour un résultat plus
propre et un jeu un peu plus fluide *maigre consolation*. Également,
comme tout jeu téléchargeable qui se respecte, on pourra décrocher
quelques trophées/succès pour les plus motivés malgré que certains
soient très galères comme obtenir les 130 emblèmes (surtout ceux de
Big). Et j'crois bien qu'il faut être maso pour les vouloir.

Passage en Trowa Day

Pourquoi ce épisode est-il adulé par une communauté de gamers ? Parce qu'il met en scène les premières aventures en 3D de leur hérisson
préféré ? On se doute que oui. Donc petit briefing, Sonic Adventure
c'est de l'aventure/action en 3D assez varié puisqu'il propose de suivre Sonic à travers un court épisode où il va devoir affronter une 
mystérieuse menace liquide nommé Chao ainsi que (encore et toujours) ce
bon vieux Eggman.

Au long de l'aventure, Sonic va rencontrer ses amis et autres
personnages qui vont être jouables par la suite: Amy, Knuckles et
quelques autres buddies. Le jeu suit un schéma répétitif aventure/niveau d'action. Dans un premier temps, il faut progresser dans le scénario et trouver des personnes, des pierres magiques et autres bêtises sur
l'Adventure Field (3 zones différentes à parcourir)  pour permettre
l'accès aux niveaux d'actions. Évidemment, chaque perso aura son
histoire différente bien que la longueur de l'aventure ne soit pas la
même pour tous. Du coup, on attend un nombre hallucinant de 3 stages
pour Amy contre 10 pour Sonic... Par contre, les actions stages sont
différents dans leur déroulement: si ceux de Sonic se résument à de la
course/plate-forme 3D, Knuckles optera pour une chasse aux fragments de
Chaos Emeralds à l'aide d'un radar de type jeu « chaud-froid ». Chaque
stage pourra être rejoué un à un avec 3 rangs de réussite (C, B et A) et un objectif différent: collecte de 50 anneaux, battre un temps record,
etc. Et bien entendu, chaque rang file 1 emblème sur les 130 à choper au total. Malheureusement, certains sont vite agaçants, je pense à ces
foutus de partie de pêche avec Big où les rangs A demandent de pêcher un gros poisson trouvable qu'avec une chance de cocu. No skill.
Ironiquement, la difficulté globale du jeu est inexistante puisque les
boss sont une franche rigolade...Pour le reste des emblèmes, on peut les
trouver sur l'Adventure Field (souvent c'est tiré par les cheveux) et
les obtenir avec les courses de Chao. En effet, Sonic Adventure reprend
le concept de l'élévage de Chao plus ou moins intrduit dans Nights sur
Saturn où l'on peut jouer au tamagotchi avec les petites bestioles
bleues. De quoi prolonger la durée de vie sans problème.

Docteur Bugman

Ouais mais le problème c'est est-ce-qu'on a envie de jouer aussi
longtemps ? Parce que Sonic Adventure est presque digne d'un Big Rigs
Racing en matière de développement, je sais pas comment le jeu a été
codé mais la réalisation est très bancale.

Primo, cette fichue caméra qui a du mal à rester calibrée
correctement sur l'Aventure Field transforme rapidement l'exploration en partie de roulette russe: même s'il est possible de la diriger à droite et à gauche, il est revanche inconcevable qu'on l'on ne puisse pas
l'éloigner du personnage. Du coup, on s'en tape un plan assez fermé sur
la scène d'action qui donne presque l'impression d'avoir des œillères.
Et je ne parle pas des parties de pêche avec Big où il est impossible de voir autour de l'hameçon s'il y'a des poissons aux alentours ou non.
Ensuite vient les bugs ultra frustants. Passage à travers le décor,
collisions foireuses qui bloque le personnage contre un obstacle, hitbox relativement moisie (essayez donc de choper les cubes dans le dernier
stage d'Amy haha), autant de constats qui font mal et rendent l'aventure des plus pénibles. Avec ça, on ajoute la mauvaise utilisation du stick
directionnel qui galère pour gérer la vitesse du personnage en fonction
de l'inclinaison, on aurait presque envie de jouer à la croix, chapeau
pour un jeu en 3D. On a franchement du mal à croire que le jeu date de
1999 alors que la concurrence faisait clairement mieux sur des consoles
plus anciennes (Super Mario 64 je t'aime). Y'aurait-il également un
problème de rythme ? Le train-train aventure/stage d'action donne des
envies de meurtre: les pseudos quêtes de l'Adventure Field sont usantes, la plupart du temps on se voit obligé toquer une boule rouge pour
qu'elle donne un indice sur ce qu'il faut faire pour avancer. Ah oui, ça me rappelle ce gangbang sur l'Egg Carrier pour trouver où il faut
aller... On ne parlera même pas de la mise en scène des cut-scenes,
doublages mal synchronisés avec les personnages, des longueurs, des
animations à faire pleurer de rire Tales of Symphonia... Je me confesse,
j'ai zappé toutes les cinématiques sauf celles de Sonic.

Après, on a quelques bonnes idées pour faire une interlude entre les
niveaux comme des mini-jeux (shoot en avion, surf sur du sable) mais ça
ne suffit clairement pas, même si Sega a voulu faire des stages variés
pour chaque personnage, Big (encore lui ?) nous rappelle à quel point la vie est dure chez les pêcheurs avec sa foutue grenouille qui s'échappe à chaque fin de niveau. Alors son aventure est barbante, marrante au
premier niveau mais vite barbante et on se demande encore pourquoi on a
acheté le jeu. Blague à part, Sonic Adventure offre la plupart du temps
de bonnes sensations et le tout servi par le point fort incontestable du jeu: la bande sonore. Si les doublages des persos ne sont pas mauvais,
en revanche les musiques défoncent tout. Du jazz au rap US en faisant un gros détour par du bon hard rock, il y'en a pour tous les goûts. Un
petit mot sur l'extension DX avant de finir: le jeu propose un nouvel
écran titre (wahou), un mode Mission un peu lourd avec une mission 53
quasi-impossible et Metal Sonic en perso si vous avez les 130 emblèmes.
Rien de très conséquent surtout que les jeux bonus de la version GC ont
disparu. Bonne chance aux abonnés du fouet.

Après le suppo' portage HD DLC passé  et la réalisation
bancale qu'on l'on aura pas fini de maudire, Sonic Adventure est un jeu
assez sympa dans l'ensemble mais il a clairement subi le poids des âges. Difficulté mal dosée, bugs de collision et autres défauts cités plus
tôt rendent les aventures du hérisson moins épiques que prévue et très
frustrantes. Heureusement que la bande-son du tonnerre et la majorité
des actions stages rattrapent le coup. Réfléchissez sérieusement avant
de l'acheter sinon passez directement par la case Sonic Adventure 2 qui, lui, arrache moins les cheveux...

 

Mis en forme sur http://www.testandtroll.fr