Hank après avoir couché avec son avocate comme avec toutes les femmes qu'il croise, ne peut donc plus être protégé par celle-ci. Elle va donc lui présenter son patron qui pourrait devenir son nouvel avocat. De leur côté Stu, Marcy et Charlie vont présenter un pilot de série à la chaine Showtime qui est appremment la meilleure chaine du monde...

Jusqu'à maintenant cette saison 4 de Californication m'avait enthousiasmé. Même si des épisodes de folie (le 4) cotoyaient des épisodes un petit peu moins bon (le 5), il était agréable de constater que la série n'avait pas commis de vraie fausse note. Et cette semaine c'est chose faite.

Déjà la pseudo excuse de Abby qui sous pretexte de coucher avec Hank ne peut plus le protéger était fallacieuse mais alors la partie de golf avec la patron de celle-ci n'est ni drôle ni intéressante. C'est poussif et le happy ending n'est clairement pas justifié. Pour Hank, le salut vient de sa rivalité avec Ben le "petit ami" de Karen. Il est clair de la belle en pince toujours pour Hank et l'image de fin de cet épisode enfonce le clou. Mais cette nouvelle relation permet au couple de retrouver un peu ses joutes à la je t'aime moi non plus que j'aime beaucoup d'autant que Natasha Maclhone, en plus d'être superbe, donne à son personnage un aspect qui le rend très attachant. Mais même si le couple Hank-Karen est encore glamour, il n'avance que peu dans cet épisode qui va vraiment à deux à l'heure. Je regrette aussi la trop petit présence de Becca, que j'adore aussi, qui n'existe cette saison que par le biais de son groupe de rock.

Mais la vraie faute de goût de cet épisode c'est la pseudo mise en abime sous forme d'apologie de la chaine showtime qui diffuse Cali'. Stu, Charlie et Marcy vont présenter le projet de série appelé Hot Lips et qui raconte les péripéties rencontrées par Marcy grâce à son boulot d'épileuse de maillot. Alors oui il y'a encore quelques scènes marrantes et des répliques bien senties et surtout Charlie qui fait son speech est priceless mais l'idée en elle-même m'a irrité plus qu'autre chose. Il est aussi intéressant de noter que Charlie se comporte comme un véritable gentleman envers sa future ex qui flirt un peu avec ce balourd hilarant de Stu. La tournure prise est innatendue mais franchement intéressante même si je pense que le couple va finir par se reformer.

L'épisode n'est donc pas catastrophique mais n'a maheureusement aucun intérêt. L'ambiance plus sombre et mélancolique de cette saison n'est pas présente et la situation si compliquée de Hank ne semble plus affecter le personnage. C'est de là que vient la déception même si je ne doute pas que cet épisode estun accident qui va vite être rattrapé.

Semaine en petite forme donc pour Hank et sa bande. Pas très inspiré et surtout inutile à la trame de cette saison, l'épisode n'incorpore même pas la folie de l'épisode 4 qui sans faire avancer l'histoire avait le don de nous faire mourir de rire. La saison n'est pas encore finie même si on est clairement dans la deuxième moitié et il serait préférable que la rédemption d'un Hank chancellant se mette plus vite en place.