Suite à la séparation entre Troy et Abed au sujet de la construction de leur fort, chacun se retranche dans son camp et élabore une stratégie pour prendre le contrôle du territoire adverse. Une guerre se prépare et chacun des personnages va devoir choisir un camp...

Après le cliffhanger de la semaine dernière, on reprend là où on avait arrêté: Troy et Abed sont ennemis. Abed est le chef de PillowTown et Troy de son BlanketTown. Une fois n'est pas coutume, Community utilise une situation particulière pour pousser un concept aussi loin que possible. Ici, c'est le documentaire de guerre qui est à l'honneur, mais version "bataille d'oreillers". La construction de l'épisode rappelle inévitablement les documentaires de guerre de Ken Burns ou des choses comme Band of Brothers. Une voix off raconte les différents éléments de cette guerre, avec schéma et témoignages à l'appui. L'absurde est ici à son paroxysme et donne à l'épisode une envergure assez jouissive.

Britta devient reporter de guerre, en noir et blanc évidemment, mais est incapable de prendre une photo correctement. Annie est à l'infirmerie, en train d'enlever les plumes des blessés, Pierce se place dans le camp de Troy vu qu'Abed n'a pas voulu le nommer commandant, et Shirley dans le camp d'Abed, n'hésitant pas à se lâcher. Quand à Jeff, comme à son habitude, il se contente de motiver les troupes pour ne pas retourner en cours. L'épisode utilise toutes les ficelles du documentaires: images fixes avec translations sur les photos, ou encore citations de messages, ici des SMS ou des statuts facebook. Les témoignages des acteurs de la guerre sont hilarants, et on trouve même des moments de la vie quotidienne du camp mais version "guerre des oreillers".

Alors comme d'habitude dans les séries comiques on pestera un peu devant la résolution des intrigues un peu rapides et un Jeff qui continue à montrer qu'il a un bon fond mais qui reviendra à son habituel show dans l'épisode d'après. Mais l'épisode en lui-même est tellement bien fichu et drôle qu'on lui pardonnera comme à chaque fois. Tous les personnages ont un petit rôle à jouer et sont toujours très bon (mention à Pierce et son bibendum d'oreillers). Maintenant, je commence à penser que les meilleurs épisodes de Community sont ceux qui se reposent sur un concept qui fonctionne, ce qui demandera à être vérifié sur les épisodes suivants.

"Pillows and Blankets" rentre dans le top des meilleurs épisodes de la saison 3. Bien construit, très drôle et à fort potentiel parodique, cet épisode qui poursuit l'intrigue de l'épisode précédent est absolument génial.

Critique rédigée par Cronos.