Tandis que Chang est persuadé qu'un mystérieux criminel qui n'existe pas sévit sur Greendale, le groupe d'études se voit confié un projet de biologie en duo, sauf que les partenaires qui sont les plus prévisibles ne sont pas forcément les meilleurs...
 
Pour cet épisode 3, on a affaire à un épisode semi-huis clos. La moitié de l'épisode se passe dans la salle du groupe d'études, où les personnages tentent de résoudre leur problème sans sortir de la pièce, à l'instar de l'épisode du stylo d'Annie dans la saison 2. Ici, les personnages découvrent que les duos (à savoir Troy-Abed, Jeff-Annie et Shirley-Britta - Pierce se retrouvant avec un inconnu, Todd) ne marchent pas extrêmement bien et que les personnages n'arrivent pas à trouver un bon partenaire de labo avec qui ils devront passer le reste du semestre. Abed tente donc un algorithme de popularité pour tenter de créer les équipes, en vain: Jeff n'est pas, contre toute attente, le plus populaire, et cette soudaine importance met évidemment le bordel dans le groupe.

Cet épisode classique de prime abord est intéressant à plus d'un titre: c'est peut-être la première fois que l'on aborde les personnages principaux de l'extérieur. Ce soudain éloignement fait jaillir un sentiment jusque-là inédit: chaque personnage à part est agréable et sympathique mais une fois unis, le groupe se révèle être méchant, cynique voire insupportable pour le monde extérieur, et même pour nous. Ce nous, le spectateur, c'est Todd.

Personnage nouveau et peut-être récurrent, père de famille, une vie normale, Todd a tout du monsieur tout-le-monde, et qui se retrouve en première ligne face au groupe qui ne lui fait pas de cadeaux. Complètement étranger aux manières et aux habitudes des personnages, Todd devient celui qu'on pourrait être si on était projeté dans la série en tant que même individu. C'est drôle et troublant à la fois, car les personnages en deviennent vraiment méchant, et à la fin de l'épisode, on en vient à être triste pour ce pauvre Todd qui n'a rien demandé à personne et qui devient le souffre-douleur du groupe.

Quand à Chang dans sa quête de vérité et de justice imaginaire, il nous démontre toute l'étendue de sa folie à travers une enquête complètement WTF qui marche très bien avec ce personnages complètement dingue. Le rebondissement de fin laisse à supposer que c'est loin d'être terminée.

En bref, un épisode drôle mais qui place encore la série à un autre niveau, celui où le spectateur est directement confronté à sa série. Un épisode sur nous face à des personnages fictifs. Ça ne pouvait arriver que dans Community.


Article rédigé par Cronos