Après les révélations de l'épisode précédent, Olivia se retrouve attaquée par une mystérieuse force électro-magnétique. Après plusieurs recherches, la piste mène Olivia et Walter sur un autre sujet du cortexiphan.

Un poil déçu par cet épisode. On pouvait légitimement penser que cet épisode se concentrerait sur la recherche de Peter. Malheureusement, l'écriture nous ramène vers une évolution en arrière dans la série, en reprenant l'intrigue des enfants traités au cortexiphan et en amenant Olivia et Walter sur un pied d'égalité. L'un tente de prouver qu'il n'est pas fou pour ne pas être ramené à Ste Claire, et l'une retrouve un autre de ses congénères dopés au super-pouvoir. Sauf qu'on s'en doutait, ces apparitions n'ont rien à voir avec le cortexiphan mais avec Peter, ce qui s'accélèrera vers la fin. 

Pourquoi nous lancer sur une fausse piste qui n'intervient que le temps d'un épisode pour revenir sur le fil rouge? Un ajout qui ne sert pas à autre chose que de remontrer les expériences de Walter mais avec le paramètre "sans Peter". Mais même là, pas grand chose de nouveau à signaler: on découvre que Nina Sharp a l'air beaucoup plus familière avec Olivia, comme si elle la connaissait depuis longtemps, et que Walter voue à Nina une haine assez violente. De nouvelles informations sur la non-existence de Peter mais qui n'apporte rien de réellement neuf.

En somme, l'épisode en profite pour revenir longuement sur la relation entre Olivia et Walter, ce qui sera toujours bon à prendre, et permets de conclure l'épisode sur le vrai retour de Peter qui n'a l'air d'avoir rien oublier, ce qui ne sera pas le cas des autres personnages, évidemment. Moins original et burné que ce que j'attendais, attendons l'épisode suivant pour voir comment le cas de Peter sera traité, et les conséquences que ça va impliquer. 

Un épisode moins utile que les autres, qui se concentrent sur les scènes de bons sentiments plutôt que sur l'intrigue qui nous lance sur une fausse piste pour rien, alors qu'il y avait tellement d'autre choses chouettes à exploiter (pourquoi Peter apparaît seulement dans les reflets, pourquoi cette onde bleue?). Pas le meilleur de ce début de saison.

 
Critique rédigée par Cronos.