Peter a refait surface. Il n'a apparemment perdu aucun souvenir, et est le Peter qu'on a laissé à la fin de la saison 3, ce qui n'est toujours pas le cas des autres personnages qui n'ont pas la moindre idée de qui il est et de pourquoi il connaît autant de secrets. Parallèlement, un métamorphe nouvelle génération refait surface et kidnappe un chercheur de Massive Dynamics pour l'aider à se soigner.

Après un début de saison efficace, Peter revient de l'oubli. Evidemment, personne ne le reconnaît, mais il se fait enfermer par le FBI pour savoir comment il connaît la division Fringe et pourquoi il se fait passer pour le fils de Walter. Personne ne le croit, et même Walter ne parvient pas à se résoudre à retrouver le fils qu'il a perdu deux fois. Sa première rencontre avec lui est déroutant, puisque Peter fait comme si rien ne s'était passé, tandis que Walter a en face de lui un étranger. Malgré ça, il décèle quelque chose de proche de son fils, et l'analyse ADN prouve qu'il a un lien avec Walter. Celui-ci verra ses souvenirs se raviver et commencera à imaginer plusieurs choses. On découvre au passage la raison de sa haine envers Nina: l'accident du lac ayant tué le Peter alternatif, Walter en veut personnellement à Nina d'avoir brisé l'antidote qui aurait pu soigner son fils alternatif sans être obligé de le ramener à travers le passage et donc qu'il ne meure. Une manière de rejeter la faute sur quelqu'un.

Sauf que Walter verra en l'apparition de Peter une intervention divine. Jamais Walter n'aura été aussi croyant. Il estimera sur la fin ne pas mériter de retrouver son fils, et prend cette renaissance comme une punition pour ce qu'il a fait. Alors que Peter comprend pourquoi personne ne se souvient de lui, à cause de l'Observateur qui était censé le sauver mais que personne ne connaît, Walter n'en a que faire et au-delà de toute raison scientifique, il prend ça comme un signe du destin.

Parallèlement, on a le retour des nouveaux métamorphes déja introduit dans le premier épisode de cette saison. L'occasion pour Olivia et Lee de collaborer une nouvelle fois. La différence avec le premier épisode est que beaucoup de scènes sont centrés sur le métamorphes et le chercheur capturé, le Dr Truss. Celui-ci vient en aide honnêtement à la femme qu'il pense juste atteinte d'un cancer. Ces séquences permettent de voir une autre facette de ces méchants pas si méchants. Mais la fin de l'épisode ne laisse aucun doute, un inconnu les dirige et vient certainement de l'autre univers. Cet autre univers qui avait l'air d'être encore plus importante en ce début de saison se révèle être bien discret: à peine un ou deux épisodes font le pont entre les deux univers, et on ne sait absolument rien de ce qui se passe de l'autre côté. Ce fil rouge permettra sûrement de savoir qui est ce nouvel ennemi.

Dans cet épisode, on saura de plus que c'est Nina qui s'est occupé d'Olivia et de sa soeur quand leurs parents sont morts, ce qui fait d'elle leur tutrice ainsi qu'une relation totalement différente quand Peter était présent. Un point intéressant qui permettra peut-être à Nina de prendre plus d'importance, tant elle se révèle très secondaire dans la série. 

En bref, après une semaine de pause, Fringe reprend du poil de la bête avec une intrigue principale qui avance et qui ne perd pas de temps. La réapparition de Peter aurait mérité plus de points éclaircies mais on attend les épisodes suivants pour savoir ce qu'il en retourne, de même que ce qui se passe dans l'univers alternatif, assez discret en ce début de saison.