Olivia et Lincoln sont sur la trace d'un mystérieux homme invisible qui tue les gens pour voler la couleur de leur peau, tandis que Peter cherche un moyen de retourner chez lui.

Pour ce dernier épisode de mi-saison (le prochain épisode n'arrive pas avant janvier 2012!), Fringe nous propose un épisode très indépendant, avec une enquête classique basé sur du surnaturel encore une fois et une histoire de cobaye humain, sur lequel on a pratiqué des expériences mystérieuses. La structure de l'histoire est terriblement classique et nous renvoie aux débuts de la série: analyse de la scène de crime avec indices, quelques scènes du méchant pour se rendre compte que finalement il n'est pas si méchant, indices conduisant à Massive Dynamics et astuce pour savoir trouver le méchant. Si on regarde bien, ça s'applique à beaucoup d'épisodes de Fringe. Ce n'est pas forcément un défaut, certains sont vraiment intéressants et bien écrits. Celui-ci est incroyablement paresseux.

On aurait aussi pensé que c'était l'occasion de développer les storylines autour de Peter. Malheureusement, à part recevoir les plans de la machines de la saison 3 et donner quelques conseils de drague à Lincoln, il n'évolue guère mieux que dans l'épisode précédent et n'intervient même pas dans l'enquête en question, laissant en plus un Walter assez discret contrairement à d'habitude. Reste que l'épisode privilégie la relation entre Olivia et Lincoln, et surtout le passif entre Nina et Olivia, puisqu'on sait que Nina a élevé dans cette réalité alternative Olivia et sa soeur suite à la mort de leur mère. Mais ce n'est pas réellement passionnant, et même le cliffhanger de fin qui a l'air de développer une nouvelle storyline et qui permettrait à Nina d'avoir un rôle plus important de parvient pas à rehausser le niveau.

Pire encore, depuis le début de la saison, on pensait que la collaboration entre les deux univers aurait joué un rôle important. Mais à part deux épisodes, on a l'impression que rien ne s'est passé, et je suis un peu déçu de voir que tout ce qui a été mis en place dans la saison 3 est complètement oubliée. J'attends de voir le reste de la saison, peut-être que les scénaristes en gardent sous le coude avec les nouveaux métamorphes, mais pour le moment, la relation entre les deux univers qu'on nous avait vendu à la fin de la saison 3 est quasi inexistante et c'est bien dommage. Cette épisode très classique n'aura pas parvenu à me passionner, surtout comparé au magnifique épisode de la semaine dernière, bien plus inspiré que celui-ci. Maintenant, il faut patienter quelques semaines pour voir si tout va vraiment décoller.

Ce "Wallflower" est désagréablement paresseux. Un épisode saupoudré de fantastique sans inspiration et incroyablement feignant. C'est quand même bien dommage de terminer la mi-saison sur un tel épisode alors qu'il aurait pu en profiter pour poser les bases de la suite et de développer les différentes storylines qui sont ici inexistantes.

Critique rédigée par Cronos.