Le premier épisode se concentre sur le labeur de Lily qui s'apprête à donner naissance au tant attendu bébé. Pendant ce temps Marshall est toujours bourré et bloqué à Atlantic City avec Barney. L'épisode suivant va s'attarder sur l'identité de la future femme de Barney tout en accordant un peu d'exposition à Ted qui va enfin se mettre à chercher la future mère de ses enfants. Une candidate toute désignée sort (encore) du lot.

Deux en un. CBS a décidé de diffuser les deux derniers épisodes de cette septième saison de How I Met Your Mother d'un seul coup comme s'ils avaient un lien entre eux. Evidemment ce n'est pas le cas puisque la première partie se concentrera sur l'accouchement de Lily quand la seconde lèvera le voile sur l'identité de la mariée de Barney.

45 minutes pour une sitcom est donc un drôle de format franchement long pour le genre. Ce constat prend tout son sens quand la qualité n'est pas au rendez-vous comme c'est le cas en cette fin de saison. Dès le premier épisode le défaut principal est mis en relief. Les scénaristes ont décidé de traiter ces évènements majeurs de l'histoire du show par l'anecdote. On se concentrera donc sur la course contre la montre de Marshall à Atlantic City et sur des scènettes du côté de Lily. Scènettes qui, contrairement à Community récemment, sont toute consciencieusement ratées et sans intérêt. Cette première partie du final est donc un échec total au niveau de l'humour.

Malheureusement l'intelligence et la finesse traditionelle de la série ne sont même pas là pour rattraper le coup. La pseudo remise en question de Ted est attendue et a même déjà été abordée. Tout est donc à jeter dans cet épisode qui se termine néanmoins sur l'arrivée d'un petit Marvin Wait for it Eriksen. La trouvaille de ce second prénom est la seule bonne idée de cette histoire.

Le second épisode est un tout petit ton au dessus. Avant tout parce qu'encore une fois Barney arrive à offrir quelques rares bons moments quand tous les autres se plantent lamentablement, à commencer par Quinn qui n'aura jamais réussi à s'imposer. Encore une fois c'est l'anecdote qui prime dans cette partie puisque le segment consacré à barney se passera en huis-clos dans un aéropore. On ressent encore la lassitude des scénaristes qui n'ont plus d'idée et qui n'arrivent même plus à jouer sur la structure des épisodes avec des allers-retours et des flashbacks pour renforcer l'impact des évènements. On ne se passionne donc pas pour cette demande en mariage qu'on voit venir à des kilomètres comme d'ailleurs le twist final. Terminer la storyline de Barney maintenant aurait été un suicide pour les auteurs. Il reste une saison à tenir et ce n'est pas Ted, dernier personnage à n'avoir pas vu son histoire perso se terminer, qui arrivera à tenir l'intérêt de la série sur ses épaules.

Ted qui a enfin le droit à un peu d'avancée dans son histoire, puisque sur les conseils de Robin il va rappeler Victoria, précisément le jour de son mariage. Entre états d'âme et changement d'avis, il est encore ardu de s'intéresser à cette escapade qui, on le sait presque à coup sûr, ne mènera à rien. Le virage scénaristique à encore été mal négocié par les scénaristes et on termine cette saison deçu et inquiet pour l'année prochaine. Car depuis au moins cinq épisodes, How I Met Your Mother enchaine les fournées catastrophiques sans même passionner scénaristiquement. La dernière année va être difficile.

Cette saison nous laissera avec le goût amer de la frustration en bouche. Toutes les storylines qu'on nous vante depuis une saison et demie se terminent et tombent un peu à plat, la faute à une construction ratée basée sur l'anecdote. On peut néanmoins être satisfait de voir enfin le bébé et le visage de la future femme de Barney qui ouvre en plus sur un nouvel enjeu pour la saison prochaine. Cela n'empêche que le niveau d'écriture est toujours au plus bas et qu'il reste une longue saison à tenir. Ce qui risque d'être difficile.

Episode 23 et 24