Marshall découvre son nouveau boulot d'Avocat spécialisé dans la défense de l'environnement et découvre que Garrison Cootes, son patron, est bien moins investi et pugnace que ce qu'il imaginait. De son côté Robin entame une relation amoureuse avec son psy ce qui a pour effet de destabiliser toute la bande. Enfin, Ted organise une excursion avec sa classe pour leur donner envie de devenir architecte et ce n'est pas gagné, surtout quand Barney s'en mêle.

Dès la fin réussie de la saison 6, on pouvait s'attendre à une saison 7 dense, foisonnante et même peut être dépassée par ses nombreux arcs narratifs majeurs. Mais apparemment, tout cela ne semble pas déranger les scénaristes qui se permettent même de prendre le temps d'un épisode sans "intérêt" d'un point de vue historique dans la série.

L'épisode de cette semaine commence donc par s'attarder sur Robin qui comme on pouvait s'y attendre va aller plus loin que la simple consultation avec son Psy joué par Kal Penn. Comme toujours quand Robin est amoureuse, la sauce ne prend que peu tant Scherbatsky est le prototype de la fille cool et libre qu'on a pas envie de voir en couple. Sa relation naissante avec son psychologue ne change pas ce fait et même la bande trouve de mauvais goût de sortir avec un type qui a entendu tout ses secrets les plus intimes. L'alchimie tant vantée dans le premier épisode n'est pas au rendez-vous, et ce segment de l'épisode n'est pas non plus très drôle et on a peur que Robin s'enferme à nouveau dans une relation sans intérêt. Le triangle qu'elle formait avec Barney et Nora et qui était le centre du précédent épisode avait beaucoup plus de charme. Espérons qu'elle en finisse vite avec le toutefois très sympathique "Kumar".

La seconde partie de l'épisode raconte la nouvelle vie de Marshall qui fait enfin ce qu'il a toujours rêvé de faire : Sauver la Planète. Mais le rêve est de courte durée quand il se heurte à son patron, un avocat brillant mais rendu cynique par la situation écologique. Bien plus réussie que la précédente, cette partie n'a toutefois pas grand intérêt dans le cours de la saison. Mais Martin Short qui interprète Garrison Cootes n'a même pas besoin d'ouvrir la bouche pour être drôle et on a très, très envie de le voir plus souvent. L'humour supplante donc l'intérêt narratif ici, surtout que la grossesse de Lily, qu'on aimerait voir plus utiliser, n'est cette fois prétexte qu'à une insupportable censure pour son mari. Pour l'instant, toute la storyline du bébé Eriksen est un ratage complet. Mais en se basant uniquement sur cette semaine, le segment consacré à Marshall est une réussite comique. C'est déjà ça.

L'intrigue "secondaire" de l'épisode est celle de Ted cette semaine (comme souvent). Si Mosby semble moins obséder par la recherche du grand amour et de la famille parfaite, il semble néanmois toujours en quête de reconnaissance et de transmission. Si son excusion commence relativement mal, elle devient vite la qualité majeure de l'épisode quand Barney rentre dans l'équation et qu'il commence à douter de l'âge de Nora. Retrouver un peu de l'exubérance et de l'aspect caricatural d'un personnage qui s'est largement calmé depuis quelques mois est un pur bonheur et sa théorie sur les Ewoks et leurs fans/détracteurs devrait vite rejoindre d'autres lubies de Stinson au rayon des moments cultes de la série. De même, l'idée de régler quelques conflits entre lui et Ted en utilisant la diversité du groupe participant à l'excursion est brillante et franchement hilarante. Si elle est, elle aussi, sans aucun intérêt dans le fil narratif de la saison, cette partie est d'un comique très efficace.

Si d'un point du vue purement humoristique cet épisode continue sur l'excellente lancée de cette saison 7, on ne peut pas ne pas pester contre son aspect bouche trou. Ca n'aurait pas été un problème si cette septième année ne regorgait pas de storylines majeures et débordantes de possibilités comiques. Cette parenthèse ouvre toutefois une porte, celle de la relation entre Robin et son psy, qui est encore une fois sans saveur particulière, le personnage de Scherbatsky n'étant clairement pas fait pour être en couple. Reste qu'on se marre bien, qu'on retrouve un Barney plus perché que d'habitude et que Garrison Cootes est un super personnage. Il n'y a pas grand chose à jeter dans cet épisode, le problème est qu'il n'a pas été rempli avec les ingrédients attendus.