Alors que Barney se prépare à un rendez-vous avec Nora qui devrait déboucher sur une nuit torride, la première, Kevin, Ted et Robin commencent à comprendre que la relation entre Mosby et Scherbatsky n'est pas saine. De leur côté, Lily et Marshall subissent les effets d'une théorie psychologogique de Kevin qui affirme qu'on termine toujours avec quelqu'un qui ressemble à un de nos parents. De quoi traumatiser le couple et peu à peu toute la bande.

Cet épisode sept pourrait s'appeler "La psychologie découverte par HIMYM". Les scénaristes semblent être tombé sur la Psychologie pour les Nuls et ont décidé de nous faire part de leur découverte. Ils auraient mieux fait de s'abstenir tant la fournée de cette semaine rentre directement dans le Top des pires épisodes de la série.

Si Kevin est un excellent personnage c'est parce qu'il apporte de la fraicheur à la rythmique de la bande et parce que grâce à son boulot de psy, il apporte une vision nouvelle et objective des personnages et de leurs dysfonctionnements. Sauf que cette semaine cette particularité va envahir l'épisode jusqu'à plus soif. L'idée de départ qui est de faire réaliser aux couples du show qu'ils sont tous avec un partenaire ressemblant à leurs parents est plutôt bonne. Et vu comme les flashbacks retombent parfaitement sur leurs pieds on peut se demander si l'idée n'était pas dans les cartons depuis un moment, Kevin offrant seulement l'opportunité de l'utiliser. Le problème c'est que le procédé, vaguement drôle au départ, est répété ad nauseam et lasse dès les premières minutes. L'épisode, en plus de ne pas être drôle devient même lourd et pénible. D'habitude si intelligente et fine dans ses procédés comiques, How I Met Your Mother est cette semaine une caricature d'elle même qui assène littérallement ses gags.

En dehors de cette répétion infinie du thème du couple Oeudipien, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Même Barney ne relève pas le niveau, ce qui est toujours mauvais signe. On veut déjà nous faire croire que depuis le temps qu'il est avec elle, l'ancien obsédé n'a toujours pas couché avec Nora pour ensuite nous entrainer dans un rendez-vous catastrophique qui l'éloigne de son but. Là encore c'est lourd, pas drôle et répétitif. Et au final, même sa part de script fini par rejoindre la pseudo théorie psycho qui gangrène l'épisode. Les scénaristes ont clairement manqué d'idées cette semaine et cela s'en ressent un peu partout.

La seule satisfaction relative vient des quelques minutes consacrées à la relation entre Ted et Robin. Si ce segment est de qualité c'est parce que Kevin retrouve son rôle d'observateur, et pas envahissant cette fois, et que les gags sont plutôt drôles. Mais au delà de cela, on commence à voir poindre la fameuse explosion annoncée du trio Robin-Barney-Robin avec un début consacré à la relation peu saine entre les deux colocs, exs en prime. Cette future rupture entre les trois personnages a beaucoup a offrir et dès cette semaine on commence à voir ses bienfaits.

Alors que jusqu'ici cette Saison 7 réalisait un quasi sans faute, ce septième épisode casse la bonne dynamique et rejoins certains ratages comme l'agression de Marshall dans la Saison 5 dans le top des plus gros bides de la série. A part les premières braises de la séparation du trio Barney-Robin-Ted il n'y a rien à retirer de cet épisode qui insiste avec balourdise sur un même procédé, peu efficace qui plus est. De la pseudo psychologie, de l'humour bas de gamme, des segments similaires et sans intérêt, il vaut donc mieux oublier la fournée de cette semaine et espérer que ce n'est qu'un faux pas.