Seth, avec l'aide de Curtis, ramène Shannon du royaume des morts. Mais les conséquences ne se limiteront pas à eux deux.

Enfin ! Enfin, Misfits nous offre un épisode digne d'intérêt qui reste subtil tout en jouant avec ses grosses ficelles. L'intrigue de la semaine, à savoir la résurrection de Shannon, permet une exposition de tous les personnages, reléguant quelque peu le couple Seth/Shannon à l'arrière-plan sans que cela soit un mal. Avec 10 premières minutes d'exposition, la série réussit à ne pas ennuyer. Surtout grâce à la dynamique de groupe lancée par Rudy, toujours facteur de situations cocasses qui fonctionnent.

Par ailleurs, l'humour de cet épisode fait mouche. On ressort alors toute la mythologie de la série sur les meurtres en série, dont l'épisode ne sera pas exempt, pour en rire et cela marche à chaque fois. Il faut avouer que ne pas se défiler pour tuer une vieille dame mais ne pas arriver à mettre un coup de marteau sur un chat est tout de même très drôle et bien amené. Et cet humour est présent dans tout le groupe, ce qui change un peu des habitudes.

Le thème du zombie film ne tentait pas trop au départ pourtant. Mais il faut avouer que grâce aux références cinématographiques de Simon, ils arrivent à rapidement sans détacher et à jouer avec les lieux communs qu'il implique. Ce qui est plutôt bien vu et dans la veine de Misfits. La peur des cheerleaders de Rudy prend alors une proportion bien plus concrète et par conséquent plus drôle dans la fin de l'épisode, certe violent mais à propos. Alors que le cas du chat n'est pas résolu,il n'en reste pas moins une intrigue fortement sympathique.

En background de tout cela, nous avons le couple Seth/Shannon. Par manque de connexion avec cette dernière,on a du mal à l'accepter et donc sympathiser avec le cas de conscience de Seth qui aurait pu être pourtant bien intéressant. On espère alors pour lui et Kelly même si le statut de Shannon dans l'épisode laisse peu de place à l'imprévu. On assiste alors juste à un accro et une mise à plat entre les deux amoureux (Seth etKelly). Si les scénaristes avaient choisi de les séparer après avoir mis toute une saison à les réunir, la déception aurait été de mise.

Peu de choses ont été laissé de côté lors de cet épisode dynamique, équilibré et fun. Certes, peu d'enjeux en ressort pour le final, ce qui est alors le problème majeur de la saison, le manque d'un fil conducteur qui aurait structuré la saison. Il n'en reste pas moins que l'épisode apporte un regard sur les actions commises par le gang et qu'il aura des répercussions dans le season finale qui promet d'être intéressant. 

Critique rédigée par lordstark.