Le couple Prya-Leonard déplace le centre de gravité du groupe vers l'appartement de Raj, ce qui ne plait évidemment pas du tout à notre bon Sheldon. Il décide donc de se séparer du groupe et d'en créer un autre. Les filles de leur côté veulent supporter Penny qui serait soit-disant affectée par la relation de son ex.

Bonne nouvelle pour les fans que nous sommes, Big Bang Theory nous revient en bonne forme cette semaine avec un épisode de bonne facture comique. Evidemment il se passe rien en dehors des blagues et Prya fait encore office de lien entre LeNerd et Penny pour un futur et probable rapprochement. Mais la force de cet épisode vient du retour de la mécanique des débuts qui met Sheldon en marge du groupe tout en en faisant le membre le plus important. On quitte un peu le Sheldon infantilisé pour un Sheldon complètement autiste mais attachant. Ce qui amène un bon lot de bonnes vannes servies par le jeu à nouveau fantastique de Jim Parsons. Sa soirée avec ses amis de substitution est un vrai bonheur grâce à des personnages un peu oubliés qui étaient aux débuts de la série extrêmement efficaces. Kripke est hilarant avec son accent d'un autre monde.

Autre bonne chose, les scénaristes ont fini par s'apercevoir comme nous que Leonard était vraiment à l'écart cette saison alors qu'il est censé être le personnage principal. Alors certes ça se traduit par une tirade à grosses ficelles mais revoir la figure finalement centrale puisqu'elle conditionne Sheldon fait du bien. Quant à Raj et Howard ils retrouvent leur rôle comique secondaire, celui des personnages qui balancent une pique de temps en temps. L'horloge du show retrouve donc ses mécanismes qui sont encore efficaces.

Les filles quant à elles sont peut être encore un peu en dessous à cause du fait que leur groupe ne soit pas encore totalement huilé. Il serait d'ailleurs dommage de les mettre complètement en marge de la bande de départ puisque petit à petit Amy montre qu'elle peut être vraiment drôle tout en se séparant de Sheldon. Bernadette est encore un peu faible et ne trouve pas totalement sa place. Pour Penny, les scénaristes ont définitivement pris la mauvaise direction à mes yeux. La saveur du personnage venait de son décalage et de sa personnalité qui ne fait absolument plus effet dans son groupe de copines. C'est dommage car elle faisait clairement partie de l'identité du show.

Autre petite déception, la caution geek de la série disparait de plus en plus au fil des épisodes. Alors que l'épisode d'avant noël était superbement nerd dans la tradition "a part" de la série, on perd encore cette semaine du sceau "sitcom pour geeks" même si Sheldon parle encore de jeux rétro.

Bon épisode donc cette semaine qui nous fait marrer un nombre extrêmement correct de fois. Malgré tout la série perd de plus en plus de ce qui faisait son sel même au delà de l'esprit geek. Cette saison 4 est de toute façon une véritable mutation qui pourrait décevoir les fans et même si ce cru est bon il est clair que ce n'est pas suffisant pour ne plus penser que cette année est vraiment médiocre.