Rencontrant Amy pour la première fois, Stuart va un peu craquer pour la scientifique et veux lui demander de sortir. Mais soucieux de l'avis de Sheldon, il va demander à Leonard de voir si la situation ne le dérange pas. D'abord dans le déni, Sheldon va devoir faire face à ses sentiments pour Amy. De leur côté, les filles et le reste de la bande de geeks vont chacun passer la soirée à jouer. Certaines jouent au Twister quand d'autres se font une petite partie de cartes Warlords of Ka'a.

Pour passer la barre symbolique du dixième épisode de la saison, les scénaristes ont décidé de faire passer une autre barre symbolique à Sheldon. Pour la première fois le geek le plus coincé du monde va avoir de véritables sentiments et surtout les accepter.

Cette démarche si minime pour n'importe quel autre personnage est un pas de géant pour Sheldon. Car le problème du personnage jusqu'ici était qu'il semblait si enfermé dans ses patterns comiques, dans sa personnalité obtus et froide qu'il ne donnait pas l'impression de pouvoir réellement évoluer comme l'a fait un Barney de manière hallucinante dans How I Met Your Mother. Cette rotation du personnage d'à peine quelques degrés rassure sur sa capacité à se renouveller et à surprendre. Il faut d'ailleurs avouer que cette évolution de Sheldon est plus ou moins le seul motif de satisfaction cette semaine.

Car au niveau de l'humour pur, nous avons probablement affaire à l'épisode le plus faible de la saison. Au fond, même la partie, majeure, consacrée à Sheldon, Amy et Stuart ne tire pas vraiment de rires et on peut regretter la surexposition de Sheldon au profit d'une Amy qui aurait gagné à être un peu plus présente. Dans ce segment où elle est pourtant essentielle, elle semble un peu passive comme le démontre parfaitement la scène du cinéma.

Alors du côté du reste du cast, comme toujours lorsque Sheldon devient le personnage principal, c'est carrément médiocre. Chez les filles Penny est la plus drôle de l'épisode avec quelques bonnes répliques mais elle semble définitivement enfermée entre les murs de son appartement à boire du vin et condamnée à ne faire figure que de conseillère pour les autres personnages. Elle qui était une bouffée d'air frais à chaque apparation n'est plus qu'une ombre planant vaguement sur le show. Chez les garçons c'est encore plus mauvais avec une concentration sur un jeu de carte qui tient plus du ridicule qu'autre chose. Il est surtout très triste de voir qu'à chaque fois que l'esprit geek, pourtant si cher à la série, revient au premier plan, il donne lieu à des scènes excessives et pas forcément très drôles. Ce constat est d'autant plus flagrant cette saison et on se demande si les scénaristes n'ont pas perdu le feu sacré de la nerd attitude.

S'il n'y avait pas eu le soulagement et le plaisir de voir Sheldon changer et évoluer, cet épisode aurait été tout bonnement catastrophique. Dans le cas présent il est tout juste passable en n'étant absolument pas drôle mais relativement intéressant pour l'avenir. Certes c'est loin d'être assez pour une sitcom mais on ne peut pas passer sous silence le "courage" des scénaristes qui commencent une mise à jour d'un personnage qui aurait beaucoup perdu à s'enfermer dans ce qui fait sa force sans jamais pouvoir en sortir.