La mère de Sheldon vient passer quelques jours à Pasadena avec son fils. Mais petit à petit l'attention de sa génitrice se tourne vers sa bande de potes. Sheldon se sent alors rejeté et s'isole.

L'arrivée de la mère de Sheldon est un évènements assez rare et cette fois elle occupe la plus grande partie de l'épisode. Elle apporte par la même occasion un vrai vent de fraicheur et beaucoup d'humour. Elle permet en outre à l'épisode de prendre la forme d'une sorte d'énorme "previously on" en amenant tous les personnages à faire le point sur leurs intrigues respectives.

La fournée de cette semaine se concentre donc sur la mère de Sheldon. On connaissait déjà un peu cette femme religieuse, venue tout droit d'un état un peu mystérieux du fin fond de l'amérique et qui tout en étant peu apte à comprendre son fils (comme tout le monde) est la seule à pouvoir l'attendrir. Cette dernière partie est l'occasion pour Sheldon de revenir à un rôle qui lui a collé à la peau durant toute la saison 4 et qui lui sied bien peu : Celui d'un enfant. Mais sa mère fait beaucoup mieux passer la pillule en apportant un contraste bievenue avec les habitudes plus "adultes" du personnage et surtout avec son groupe d'amis. Sheldon est certes infantilisé mais cela donne lieu à quelques excellents moments qui prouvent que tout en étant extrêmement figé, le personnage à quelques facettes caricaturales efficaces mais à utiliser avec parcimonie.

Au niveau comique l'épisode est donc au top niveau et la scène dans l'eglise va probablement rester comme une des meilleures de la saison. Mary Cooper est un formidable personnage et sa rareté fait sa qualité. En plus d'être drôle, il permet à la troupe de faire le point sur sa situation. Comme si les scénaristes voulaient faire un récapitulatif pour ceux qui n'ont pas suivi le show depuis longtemps. Raj se sent donc toujours seul, Penny a du mal à se remettre en selle sentimentalement, Howard va devoir aller dans l'espace contre l'avis de sa mère et Leonard gère difficilement sa relation longue distance avec Prya. Tout est résumé avant de probables avancées dans les semaines à venir. On met alors de côté Amy et Sheldon, peut être pour mieux montrer que leur avenir se jouera en duo. Seule Bernadette, qui est pourtant à quelques mois d'un mariage, est absente avec Prya qui permet à Leonard de retrouver son rôle de sidekick moral et social pour l'extravagent Sheldon et exceptionnellement sa mère. C'est donc à tous les niveaux que cet épisode convainc et on espère que le reste de la saison saura aussi bien mêler humour et avancée scénaristique pour la bande qui a du chemin à parcourir. L'espoir est permis.

C'est donc avec bonheur que l'on passe ces vingt minutes en compagnie de la bande de Pasadena. C'est drôle, la mère de Sheldon est fantastique et il semble que l'on se prépare à quelques avancées dans les différents arcs narratifs de la saison. Il n'y a pas grand chose à reprocher à cet épisode si ce n'est peut être l'absence de Barnadette qui se fait trop rare et qui relègue son mariage avec Howard au rôle d'une sous-intrigue sans intérêt alors qu'elle gagnerait à prendre de l'ampleur. Mais en dehors de cela on rit beaucoup et on peut même voir dans la relative mise à l'écart de Sheldon et Amy un indice sur une probable future réunion entre les deux scientifiques coincés. Cette fournée nous laisse avec une entière satisfaction et encore plus d'espoir pour la suite.