Leonard rencontre une belle jeune femme passionnée comme lui de Comics. Malheureusement pour lui, il est toujours en couple avec Prya et ce nouveau béguin va mettre à mal sa conscience. De son côté Sheldon tente par tous les moyens de se venger d'une blague d'Halloween commise par Howard et Raj.

Usuellement, Halloween est une occasion en or pour The Big Bang Theory de laisser exploser son potentiel geek avec des costumes et autres histoires délirantes. L'année dernière nous l'avait prouvé avec un excellent cru. Cette saison, les scénaristes ont décidé de mettre encore une fois la geek attitude du show de côté pour se concentrer sur Leonard et une nouvelle histoire de coeur.

En dehors du triste constat que TBBT n'est plus qu'une sitcom classique s'étant totalement départi de ce qui faisait son originalité, il est intéressant de constater que comme beaucoup de personnages principaux de comédie, Leonard n'existe qu'au travers de ses amours. La faute encore une fois à un personnage secondaire trop imposant. L'épisode tente donc de faire revenir sa relation à distance sur le devant de la scène en introduisant une jeune femme passionnée de comics. Si l'idée est bonne et aurait pu servir à enfin libérer Leonard du boulet Prya, on regrette que la geekette soit aussi peu exploitée. Heureusement cette partie de l'histoire est plutôt efficace, amenant doucement Leonard à une prise de conscience et servant quelques vannes bien senties.

Mais comme il fallait bien faire mention d'Halloween, Sheldon a donc la lourde tâche d'assumer ce rôle à lui seul. Si son obsession de vengeance colle bien au personnage, le déroulé est inégal alternant des gags vraiment drôles et d'autres trop prévisibles. Au final même Sheldon n'apporte pas le grin de folie qu'on pouvait attendre de cet épisode spécial un peu fainéant et qui n'a pas forcément bien choisi l'épicentre de son intrigue. Reste Penny qui a vraiment du mal à exister depuis trop de temps et qui sans sa bande de filles n'est plus qu'une conseillère en relations amoureuses. 

S'il n'est pas dramatiquement mauvais, offrant quelques bonnes répliques et des gags efficaces, cet épisode d'Halloween deçoit justement car il ne tire pas pleinement parti du calendrier. Leonard est donc le centre de l'intrigue prouvant qu'il peut tenir son rôle de personage principal. Malheureusement c'est toujours sous un prisme romantique qu'il évolue et sa relation avec Prya commence à vraiment l'encombrer. Sheldon n'est pas aussi dévastateur que d'habitude même si cette position en marge du segment principal lui va plutôt bien. Un spécial Halloween un peu décevant mais pas à vomir non plus donc.