Après être tombée à l'improviste sur son petit copain et une autre fille dans leur chambre, Jess décide de reprendre sa vie en main et trouve un autre appart en colocation avec trois gars, Nick, Shmidt et Coach. Le second épisode met en scène Jess qui est décidé et poussé par ses trois nouveaux colocs a récupéré ses affaires chez son ex.


New Girl, c'est la petite dernière de Fox, et aussi un joli démarrage pour la chaîne. La série mise beaucoup sur son personnage principal jouée par Zooey Deschanel, chanteuse actrice assez connu aux States, un peu moins chez nous (sa soeur Emily est plus connu puisque c'est la fameuse Bones de la série du même nom). On a donc affaire à une sitcom multi-cam (comprenez par là sans décor fixe et filmé comme une vraie série) qui au premier abord pourra être ultra-classique: une bande d'amis qui vivent dans un appart et qui se retrouvent dans des aventures amoureuses diverses et plus ou moins drôles. C'est sans compter un petit vent de fraîcheur qui emplit la série avec une certaine légèreté, à commencer par Zooey Deschanel, qui campe un personnage haut en couleurs, qui pourra en énerver certains (surtout les allergiques à Dirty Dancing), mais qui fera tomber les autres sous son charme. A coups de petites mimiques et autres manies qui ne tardera pas à énerver ses nouveaux colocataires, elle arrive à récupérer un bon capital sympathie.

Bien heureusement, le groupe des trois gars sont aussi excellents qu'elle, et bénéficie de l'effet de groupe pour décrocher bon nombre de sourires! On les découvre dans le premier épisode, et on commence à cerner la personnalité de chacun dans le second, quand Jess explose la télé avec un ballon de basket et qu'elle est obligé de revoir son ex pour récupérer ses affaires - et donc une nouvelle télé, légèrement contraint par ses colocs. A noter que Damon Wayans Jr, qui est dans le pilote et joue un des colocs, ne participera plus à la série, étant donné qu'une autre série dans laquelle il joue , Happy Endings, a été renouvelé. Les scénaristes ont donc trouvé une pirouette qui fait qu'un ancien colocataire revient pour reprendre sa place après avoir joué au basket à l'étranger. La transition se fait en douceur, surtout qu'on a pas eu le temps d'apprendre à connaître son prédécesseur

New Girl, à travers ces deux épisodes, a réussi à transformer un pitch ultra-classique et sans surprise en une série plutôt rafraîchissante et très drôle, pour peu que l'on supporte Zooey Deschanel et ses mimiques particulières (sur certains forums, quelques uns ne le supportent pas). Moi, je suis tombé sous le charme et ceux qui ont peur d'avoir affaire à une série de gonzesse se trompe lourdement, et va plutôt dans un sens très équitable, donnant à la femme un rôle aussi important que l'homme. Maintenant, il faut voir ce que ça va donner par la suite, car la plupart des sitcoms de ce genre s'embourbent très facilement dans les histoires romantiques et les quiproquos amoureux vus mille fois. On se doute que Jess craquera sur un des trois mecs et vice-versa, mais j'espère qu'il y aura de la surprise.

Bref, New Girl, c'est pour le moment LA bonne surprise comique de la rentrée. Rafraîchissante et vraiment drôle, son pitch très classique ne l'empêche pas de marcher sur un fil et de pouvoir tomber à tout moment sur un schéma romantique que l'on a déja vu une centaine de fois. Mais en deux épisodes, on sourit avec plaisir et on en redemande.

Critique rédigée par Cronos.