Attention ce Flashback contient évidemment des Spoilers de la saison !

 

Aujourd'hui je vous propose d'inaugurer une nouvelle rubrique. La section flashback va me permettre de revenir sur une saison ou une série que je considère comme particulièrement culte. Les bilans sont un peu similaires mais regroupent toutes sortes de saisons et de séries. Les Flashback c'est pour les poids lourds, très lourds.

Et pour cette première je voulais revenir sur une des meilleures saisons de sitcom ever d'une de mes séries préférées. La saison 2 de How I Met Your Mother !

Pour beaucoup cette deuxième année est la meilleure de l'histoire du show. Elle regroupe à mes yeux toutes les qualités de la série. Déjà un montage audacieux pour une sitcom. A base de flashback et flashforward et même de narration à tirroirs. Lucky Penny est sûrement l'épisode qui représente le plus cette originalité dans l'écriture qui apportait un vrai vent frais et qui coupait enfin la chique à ceux qui n'avaient de cesse de répéter "How I Met Your Mother c'est naze c'est un plagiat de Friends !". En effet, dans cet épisode Ted et Robin doivent prendre un avion pour Chicago mais sont en retard et pendant la longue attente imposée par une hôtesse sadique les deux vont retracer les raisons de ce retard. Une vraie magie se dégage de cet épisode qui imbrique parfaitement ses différents blocs narratifs et qui met en avant tous ses personnages.

Car une autre qualité de cette saison qui a disparu avec le temps est cette capacité qu'avaient les scénaristes à faire marcher tous les protagonistes dans une parfaite mécanique de groupe. C'est en étant un groupe qu'une bande de potes à la télé devient légendaire. Franchement qui n'a pas rêvé de faire partie de cette troupe et de prendre une bières avec ces "bros" ? C'est donc après une première année très encourageante mais hésitante (générique-pas générique? Rires enregistrés-Pas rires enregistrés? etc) que la série est définitivement rentrée dans la légende. Et même si la bande marche ensemble, chaque personnage a le droit à un épisode qui lui est consacré. On découvre alors le passé de Robin avec la création de la cultissime Robin Sparkles et son Let's go to the Mall. Marshall vit les derniers instants de sa fiero à travers un épisode absolument génial, bourré de flashbacks et souvent intelligent. Barney quant à lui participe au Juste Prix présenté par son "père" et Lily quitte Marshall pour aller à San Francisco.

On peut reprocher malgré tout à cette saison de ne pas faire avancer l'histoire de la Mother d'un poil et de trop se centrer sur le délicieux couple Marshall et Lily. Les deux namoureux sont en effet centraux durant toute cette seconde année, année qui se termine d'ailleurs par leur mariage. Mais cela ne veut pas dire que Ted est absent, en fait il n'a même jamais été aussi drôle. Aujourd'hui il est le point central du groupe, le seul être normal mais qui entouré de ces personnalités folles devient juste fade. Ce n'est pas le cas ici. Il est certes le plus classique des personnages mais son amitié avec Barney et Marshall donne lieu à des moments hilarants (La voiture sous la neige!) et son humour est aussi basé sur des décalages comiques dans des phrases sérieuses. C'est donc indéniablement le personnage principal.

Mais cette saison 2 ce n'est pas qu'une narration innovante, une bande attachante et des personnages fantastiques, c'est aussi et surtout la saison la plus drôle. Et c'est le but principal de la série. La plupart des scènes cultes, des répliques cultes et tout le culte autout de Barney Stinson a commencé ici. D'ailleurs je crois que c'est à partir de cette saison que Barney a commencé à être sur un nombre incalculable d'avatars sur le net. Le Slap Bet, le nu de Marshall, Robin Sparkles, le sextoy de Lily, autant de moments magiques qui ponctuent cette année de folie. How I Met Your Mother c'est un mélange de moments ancrés dans la réalité et d'autres complètement absurdes et déjantés. Evidemment on me reprocherait d'aborder l'aspect comique de cette saison sans parler plus en profondeur de Barney. Aaaaa Barney. On l'aime tous Barney. Celui qui dit que quand il est malade il arrête d'être malade pour être Awesome instead, celui qui veut se faire tirer le portrait à poil et qui a la glande de la honte remplacée par la glande de la "génialitude". Le caractère de ce personnage mythique s'est pleinement formé cette saison et surtout les scénaristes ont eu la bonne idée de ne pas non plus figer sa personnalité pour qu'il puisse évoluer, et diversifier ses intéractions. Erreur qu'on peut reprocher à Chuck Lorre avec Sheldon qui est incapable d'évoluer. Barney veut que Ted et Robin rompt pour que les trois gars de la bande soient célib' mais d'un autre côté il va jusqu'à San Francisco pour faire revenir Lily vers Marshall. Barney est donc Legen...wait for it...Dary !

On pourrait rajouter qu'on retrouve des guest et des personnages secondaires supers. Le frère gay de Barney, James, en tête. Mais aussi le génial Bryan Cranston en Hammond Druthers, architect de légende mais tête de con professionnel. Les parents de Ted touchent leur bille aussi. Il y'a aussi Emmit Smith qui aime la dance, le défilé de nanas et Morena Baccarin qui a les crazy eyes. Bref pas un raté même si tous ne sont pas inoubliables.

Cette saison 2 de How I Met Your Mother est donc la meilleure de la série, un concentré d'épisodes cultes. Si la saison 3 tenait encore le coup, par le suite la saison 4 et la saison 5, elles, n'ont pas supporté la cadence. Personnellement je me la remate de temps en temps pour me rappeler pourquoi j'aime cette bande qui est à mes yeux bien au dessus de celle de Friends. Les personnages sont formés, Barney est gravé à jamais dans les esprits et la recherche perpétuelle des scénaristes de la phrase ou de la situation culte aboutie à des moments de pure comédie. Bref on atteint des sommet d'awesomeness que je vous invite à partager dans les commentaires.

                                                                          -------------------------------------------------