Inutile de préciser que ça spoil sévère.

Il m'aura fallut du temps pour me décider à voir le nouveau projet pharaonique de HBO. Pourtant, je suis friand de Fantasy et encore plus de Medieval Fantasy et Sean Bean est un acteur que j'adore. Mais j'y suis allé à reculons malgré les critiques enjouées de vous autres gamebloggeurs. Après avoir terminé la saison je vous fait part de mon avis sur une série qui peut légitimement nous faire redire ce slogan que l'on aime tant : Game of Thrones it's not TV, it's HBO.

Je dis ça alors que je ressors déçu de cette première fournée de Game of Thrones. Déjà il faut savoir que je ne connaissais absolument pas la saga littéraire dont j'ignorais même le nom. Je partais donc vierge de toute envie meurtrière face à une adaptation forcément ratée et/ou infidèle. En fait, le nom d'HBO et les moyens à disposition de la production me faisaient même partir avec un préjugé positif. Et en effet, dès les premières minutes, Game of Thrones en met plein la vue. Générique parfait qui donne des frissons, paysages naturels superbes, décors majestueux, costumes renversants et acteurs de première classe. Pourtant, le pilote du show est selon moi le plus faible des grosses nouveautés de l'année. Il condense en effet tous les défauts de la série en un épisode de plus d'une heure. Car j'y reviendrai plus tard mais il manque un petit quelque chose qui ferait de Game of Thrones une merveille télévisuelle et qui selon moi arrivera avec la seconde saison.

Donc oui, l'argent est dépensé et de bien belle manière. On rentre dans l'univers, on voyage, on rêve, c'est juste magnifique. Pourtant, arrive dès les premiers épisodes un défaut que je reconnait totalement subjectif. Game of Thrones est en fait une série politique ! L'intrigue aurait très bien pu se passer dans un monde totalement différent à quelques détails près et au fur et à mesure, les storylines s'enchevètrent et la toile générale est d'une rare complexité. Pour être franc, je ne saurais pas capable de mettre un nom sur tous les visages des personnages. Je reconnais ma probable idiotie ou mon manque d'attention, mais le show est à mon goût trop foisonnant, trop rempli de personnages, de trahisons, de loyauté. Il n'y a pourtant rien de plus à faire. Le format est le plus long existant, les épisodes sont extrêmement denses mais rien n'y fait, je trouve le scénario trop complexe, trop riche. Mais ce point faible s'efface totalement dans la dernière ligne droite de la saison, où les enjeux se font plus concrets, une fin durant laquelle on sort un peu du château et de ses complots de cour. J'en revient donc à l'espoir que m'a laissé cette fin de saison. Mais avant d'expliquer les raisons de cet espoir il me faut parler du second point négatif de la série à mes yeux.

Car il y'en a bien un autre. Je suis peut être dur en effet. Mais en me lançant dans la série, j'avais pour espoir de suivre un vrai périple dans un univers fantastiquement dense et bien reconstitué. Je voulais de l'épique pardi ! Ce manque se ressent jusque dans la musique, peu présente, peu variée malgré sa qualité. La déception fut grande de constater que Game of Thrones est finalement très bavard, très statique, malgré la qualité démentielle de l'écriture. Il manque de ce souffle qu'on peut attendre d'une saga Fantasy et cette première saison se concentre surtout sur les complots, les trahisons, l'horrible famille Lannyster et le très antipathique Joffrey. Les personnages et les bases avant tout donc. Voilà que me permet d'en venir à mon grand espoir. Car la fin de l'épisode 9 (la décapitation d'Ed) marque un tournant pour les personnages et l'histoire. Au premier abord j'ai été extrêmement surpris, puis incroyablement frustré. Déjà parce que j'aimais le personnage d'Eddard Stark et surtout parce que je me faisais une joie de continuer à admirer le talent de Sean Bean. L'auteur du roman et par conséquent les scénaristes ont tout simplement été trop couillus. Mais le recul aidant et en visionnant l'épisode final, je me rends compte que cette mise à mort injuste va probablement permettre à la saison 2 de tout péter. Car l'histoire a lâché beaucoup de leste pour se faire plus claire, plus légère. On comprend qu'une guerre est en préparation, que l'hiver va vraiment venir et qu'il va nous défoncer la gueule. Ce n'est pas la multitude de nouveaux acteurs engagés pour la deuxième année qui me fera douter du souffle épique qui va parcourir la saison 2. Il y'a des désirs de vengeance, un roi machiavélique, une petite fille loin des siens, une autre bientôt fiancée au roi précedemment cité et une famille qui sent qu'elle va manger sa race. J'y crois beaucoup et je souhaite vraiment des épisodes moins bavards et plus enjoués.

J'ai donc grand espoir pour la saison prochaine, d'autant que toutes les intrigues se finissent de manière intéressante. Il est donc temps pour moi de parler des grandes qualités de la série. Je note en premier lieu la structure du récit. Car celui-ci est véritablement divisé en deux. Le premier étant le plus dense est celui qui se déroule à la cour du trône de fer, convoité de toute part avec en tête de proue, Ed, Robert et consort. La seconde est concentrée sur les Dothrakis et l'histoire de Daenerys Targaryen. Je trouve cette dernière partie moins intéressante car le traitement est vraiment inégale. La transition entre une Daenerys souffrant d'être mariée à Drogo et cette même jeune fille folle amoureuse de son Khal est trop rapide, mal peinte et desservie par la mort trop rapide de Viserys. Même si ce dernier se rajoutait à la longue liste des prétendants au Iron Throne et que cette intrigue était déjà bien assez complexe. Même si la qualité est disparate, j'ai beaucoup aimé ce traitement bien césuré entre la "civilisation" et le peuple plus sauvage. Autre qualité notable, les personnages. J'imagine que cela est à mettre sur le compte de George R.R Martin mais chaque protagioniste évolue au cours du récit, prend de l'ampleur et je trouve Snow, sa situation terrible, ses dilemmes, l'acteur qui l'incarne fantastiques. J'ai presque envie de dire qu'Ed est le personnage avec le moins de relief car, bons comme mauvais, tous ont leurs motivations, leur face cachée et leurs propres desseins toujours reliés au Trône de Fer. Une série avec de bons personnages est une série qui ne peut pas être totalement mauvaise et rien qu'avec Jon Snow et Tyrion Lannister, Game oh Thrones se place parmis les très gros poids lourds.

Je ne vais pas revenir sur la qualité de la production, des décors, de l'écriture déjà cités mais on reste dans du très grand HBO. La série transpire d'ailleurs l'esprit de la chaine qui la diffuse. Même dans ses excés. Car évidemment, Game of Thrones veut choquer comme toutes les séries marquantes d'HBO, et chaque épisode y va donc de sa scène de sexe appuyée, inutile, grasse et indigeste (même vulgaire parfois). De même pour le gore avec des scènes qui montrent vraiment tout et parfois trop. Il y'a cette constante envie de choquer, déjà présente dans l'intrigue initiale qui aborde quand même l'inceste de manière crue, qui fini par lasser. Mais honnêtement, tout cela n'est pas très grave. 

Game of Thrones m'a donc laissé une impression en demie-teinte. J'aperçois et je goûte les qualités nombreuses du show, mais il manque une étincelle, un souffle épique qui me donnerait les frissons que j'attendaient. Mais la base est là pour une grande série, avec des acteurs merveilleux, de superbes personnages, des moyens dantesques et une équipe de scénaristes géniaux. Je sens venir une saison 2 de folie furieuse puisque la guerre arrive et qu'en tant que simple spectateur l'envie de vengeance nous étreint autant que les personnages. Game of Thrones est une bonne série, avec un univers très riche et plein de créations (le Mur !), mais j'attends d'elle qu'elle devienne une grande série. Qu'elle ne soit finalement pas juste de la télé, qu'elle soit HBO.

                                                                        ---------------------------------------------------------------

En bonus, je vous propose le générique de la série qui est juste incroyable. C'est simple, le thème principal tourne en boucle chez moi !