Après l'arrivée de Cronos dans la rubrique critique, le Coin du Sérievore accueil un nouvel hôte prestigieux dans ses colonnes. En effet, de temps en temps, quand il le souhaitera en fait, Anfalmyr viendra donner son avis sur une série, un épisode ou quoi que ce soit qui ait un rapport avec le monde des séries. Hier, notre cher Anfa' a regardé le pilot de Homeland, le retour de Mandy Patinkin à la télévision et sur Showtime tout de même. Qu'en a t-il pensé ? Réponse juste en dessous avec un indice toutefois. Morenna Baccarin y est apparemment à poil. 

Homeland : S01E01

Et une nouvelle série, une ! Et là ça se passe sur le câble, sur la grande chaîne Showtime qui nous a déjà gratifié de Dexter ou encore Californication. Nouveau genre cette fois-ci avec un thriller d'espionnage sur fond de parano' terroriste ! 

Carrie Mathison est un agent de la CIA qui n'a qu'une obsession, empêcher par tous les moyens qui lui sont alloués un nouveau 11 septembre 2001. Dans la poussière de l'Irak, elle arrive à obtenir une information cruciale sur une hypothétique attaque terroriste sur le sol américain : Un soldat américain aurait changé de camp. 10 mois plus tard, elle apprend la libération miraculeuse en Afghanistan d'un soldat américain, retenu prisonnier et présumé mort depuis 8 ans. Ce soldat, Nicholas Brody, a été retenu prisonnier par des membres d'Abu Nazir, le même terroriste soupçonné par Mathison de planifier un futur attentat. Pour la belle agent de la C.I.A, la relation est claire : Nicholas Brody pourrait être le fameux traître...

La nouvelle série de Showtime tranche avec ce que la chaîne a pu proposer par le passé, même si on y retrouve certaines imageries propres au câble. Sang, nudité, "fuck", on est bien sur une chaîne payante. Dotée d'un casting aux petits oignons, entre une Claire Danes particulièrement psychotique, un Damian Lewis toujours aussi bon lorsqu'il doit exprimer mille choses à travers son regard, un Mandy Patinkin d'une discrétion éblouissante de talent, sans oublier la belle Morena Baccarin qui nous gratifie de son corps nu (NdZade: C'est décidé, je regarde ce Pilot !)... Excellent recrutement, qui nous offre plusieurs dialogues denses, intenses, des échanges d'acteurs vraiment travaillés. Techniquement forte, que ce soit au niveau d'une réal' millimétrée, d'un montage rythmé au métronome... Bref c'est vraiment en haut du panier de cette rentrée

La grande force de ce pilot vient avant tout de sa narration, pleine de nuances de gris. On ne sait jamais à qui faire confiance, à qui donner notre affect de spectateur. A des années lumières d'une succession grandiloquente de retournements de situations, dans cet épisode tout reste implicite, rarement exagéré, pour qu'au final on se mette à douter de tout. 

Ce pilot est donc vraiment très satisfaisant, sans retenu, au point où on est en droit de se demander si la série peut durer dans le temps, tant les choix pris sont couillus. En tout cas moi je veux voir la suite, parce qu'après les quelques déceptions de cette rentrée télé, voir un pilot qui tient toutes ses promesses, je l'attendais !