La voilà la nouvelle série de la Fox ! Après Alcatraz déjà décortiqué sur le Coin du Sérievore, il était impensable de ne pas s'attarder sur la nouvelle série de Tim Kring, avec en lead le retour de Kiefer "jack" Sutherland. 

Après l'échec lent et douloureux de Heroes, Tim Kring revient avec son nouveau bébé, Touch. L'histoire d'un père qui essaye tant bien que mal de communiquer avec son fils autiste, qui n'a jamais prononcé un seul mot. Le jeune Jake refuse tout contact physique, et passe ses journées à écrire des nombres sur un cahier. Un enfant très difficile à gérer pour cet ancien reporter aujourd'hui veuf, qui pour s'occuper de son fils enchaîne les petits boulots. Un quotidien bien morose qui va être bien sûr perturbé le jour où Martin Bohm (Kiefer) va trouver une logique dans les gribouillages de son fils, et comprendre que son enfant essaye peut être de communiquer avec lui...

Qu'on se le dise une bonne fois pour toutes : Si Alcatraz est une version grand public de Fringe, Touch en est une de Heroes. Tim Kring nous développe le même sujet, avec un enrobage différent. Les nouvelles étapes de l'évolution, les interconnections entre les gens, l'idée que nous soyons tous liés d'une manière plus scientifique que mystique, etc... Dans Touch, Martin va suivre les chiffres écrits par son fils, ce qui va entraîner une sorte de réaction en chaîne qui va influer sur le destin de plusieurs personnages secondaires. Parce que le jeune Jake voit les choses différemment du commun des mortels, il a besoin de son père pour être "sa voix" et ainsi aider les gens dans le besoin. 

C'est très "Heroes" dans le fond, et beaucoup plus lisse et mainstream dans la forme. Une ouverture qui malgré tout a ses tares, puisque l'explication scientifique sur le don de Jake, est affligeante. Il ne suffit pas de prendre Kiefer Sutherland comme père en mission et Dany Glover comme grand Sage, pour faire une scène réussie. Là on a l'impression dégradante que cette explication est expédiée en deux secondes sans aucune considération. Comme si Tim Kring nous disait "j'ai essayé avec Heroes, vous avez pas aimé, je vous emmerde, tenez". Je trouve ça vraiment dommage de cantonner Touch a sa partie drama et ce côté "Yeah Man nous sommes tous connectés et on peut sauver le Moyen Orient.." En sabrant la partie scientifique de la narration, on se retrouve avec des scènes qui font un peu trop "Pub Coca Cola pour l'Humanité". 

Techniquement la série a des moyens, ça se sent, mais elle manque cruellement d'intérêt. Une fois ce pilot passé, on est en droit de se demander si suivre ce déroulement sur une saison va s'avérer pertinent. En privant Touch d'une partie très importante de sa narration, Tim Kring et la Fox risquent de se retrouver avec une série grand public sans aucun intérêt. J'espère me tromper bien évidemment, car l'épisode se suit avec plaisir, mais à la longue on risquerait de se faire chier.. 

Le retour de Kiefer Sutherland et de Tim Kring est plaisant à regarder, c'est un bon épisode de série, mais est-ce que ça en fera une bonne série, j'en suis pas sûr. Touch est doté d'une toile de fond intéressante, mais qui risque d'être peu exploitée et donnera une série sympa mais sans intérêt. J'attends la suite, on verra bien !

Merci à Anfalmyr pour ce billet.