Les séries ont fait leur rentrée pour notre plus grand plaisir. C'est l'occasion de retrouver nos habitudes mais aussi de découvrir de nouvelles choses. J'ai donc décidé de vous faire un petit article revenant sur les quelques pilots (il y'en a quand même pas mal) que j'ai regardé en cette rentrée. Je vous donnerai aussi mon avis sur celles-ci en quelques mots. Voici donc les nouveautés que votre serviteur Sérievore a regardé cette semaine.

 

2 Broke Girls :

La nouvelle Sitcom de CBS reprend pas mal des ingrédients qui font le succès de ses autres productions. Deux personnages que tout oppose, un peu de cul, une vision de la vie relativement manichéenne et des clichés. Mais malgré cela, 2 Broke Girls arrive à charmer avec ce premier épisode qui laisse entrevoir quelques possibilités d'originalité avec ce duo féminin sympathique. Pour l'instant rien ne la distingue vraiment d'autres sitcom mais clairement, le potentiel est là.

Verdict : Pas trop mal.


Whitney :

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, la Whitney de cette nouvelle sitcom multi-caméras est aussi la Whitney Cummings qui a crée 2 Broke Girls. Passée cette curiosité, cette comédie est une véritable réussite. Et malgré le nombre délirant de séries que je regarde en ce moment, je suis quasiment certain de suivre d'un oeil attentif cette première saison. C'est drôle, vaguement sexy, les personnages sont originaux, ça semble poser des questions sur la vie de couple, bref, tout est réuni pour faire de ce Whitney autre chose qu'une série à la gloire de son héroïne-créatrice-scénariste-productrice. 

Verdict : Très réussi !


The New Girl :

Zooey Deschanel est irrésistible. Et elle le sait. Peut être un peu trop. C'est aussi une icône d'un cinéma branchouille, un peu hipster, à la limite de l'indé. Bref, elle est soit agaçante, soit parfaite. Ce premier épisode de The New Girl nous montre sa meilleur facette. Drôle, belle, campant un sympathique personnage au caractère original, cette série est probablement mon coup de coeur de cette rentrée. Je vais la suivre à coup sûr. L'ambiance est super, la bande de potes vraiment drôle et l'alchimie générale est réjouissante. Dommage que Damon Wayans Jr ait déjà quitté le show d'autant que son personnage est absolument hilarant et qu'il le campe avec brio. The New Girl est une entière réussite qui pourrait vite devenir un petit bijou et un futur objet de culte pour tous les fans de la craquante Zooey.

Verdict : Excellent !


Unforgettable :

Retrouver Poppy Montgomery dans un personnage doté d'une mémoire absolue était une promesse réjouissante d'autant que je dois avouer être un fan de l'actrice (et de sa plastique). Malheureusement, cet Unforgettable est, lui, tout à fait oubliable. S'il n'est pas déplaisant, il est beaucoup trop classique dans sa structure. Et honnêtement, en 2011 il faut vraiment être original pour faire un Cop Show parce que depuis quasiment 10 ans maintenant, on frise l'overdose. Même les "pouvoirs" du personnage principal n'arrivent pas à donner un souffle à une enquête banale, classique, plombée en plus par une histoire d'amour venue du passé complètement cliché et déjà vue. Il faut se faire sa place pour captiver les spectateurs chaque semaine et clairement, ce pilot ne donne pas envie de revenir. Malgré une Poppy rousse de toute beauté.

Verdict : Beaucoup trop classique...


Charlie's Angles :

Bon là vous allez me dire, à raison, "mon ami, tu l'as bien cherché". Et je vous répondrai par ces deux mots aussi simples que révelateurs du peu de complexité que représente un cerveau mâle : Minka Kelly. Jusqu'ici un peu cantonnée dans sa fonction de bombasse sur papier glacé, j'étais curieux de voir ce que Minka allait donner dans un rôle "principal" dans une série relativement attendue. Et bien ce n'est pas fameux. Elle joue extrêmement mal, comme ses deux camarades d'ailleurs et aussi bien le scénario, d'une platitude et d'un grotesque effarant, que les dialogues,  clichés au possible, plombent en 42 minutes ce remake de la série culte malgré un départ bien rythmé et des moyens conséquents rendant le bling-bling de la série presque pas gerbant. Ce Charlie's Angels version 2011 est juste navrant. Il faut voir toutes ces scènes ridicules pour le croire. Et c'est quoi cette idée de faire de Bosley un Hacker-Surfeur-Beau Gosse avec des abdos ? Navrant.

Verdict : Catastrophique.


Prime Suspect :

Adaptation d'un série Britannique culte avec Helen Mirren, ce Prime Suspect est une excellente surprise. Doté d'un formidable casting composé de têtes souvent connues du petit écran avec en prime l'excellente Maria Bello, ce Cop Show arrive à se démarquer de la foule qui encombre le genre. Sombre tout en étant parfois drôle, la série a en outre l'intelligence de se concentrer sur ses personnages plutôt que sur son intrigue policière. Le personnage principal est un mélange entre une héroïne classique et un anti-héros. On la déteste tout autant qu'on l'admire et la plaint de devoir se faire une place dans un milieu machiste et intolérant. C'est bien écris, bien joué, hyper prenant et relativement original. Ce Prime Suspect est la bonne surprise au rayon nouveautés dramas de cette nouvelle saison. Reste à voir comment le tout va évoluer et si une fois le personnage de Jane Timoney intégrée dans le groupe de mecs, la série ne va pas un peu stagner et tomber dans une routine policière classique.

Verdict : Bourré de potentiel !


The Playboy Club :

Le phénoménal succès culturel de Mad Men a donné des idées à certains. The Playboy Club est celui qui se cache le moins de sa filiation avec la série de Matthew Weiner. Et effectivement, l'amosphère, les décors et même les personnages touchent au plagiat. Malheureusement, le scénario ne suit pas et il ne suffit pas de faire boire et cloper tout le monde pour rendre un pitch classique original et passionnant. Reste que l'époque est toujours aussi charmeuse, les Bunnies aussi et que ce pilot se laisse regarder. Peut être qu'en l'abscence de Mad Men certains trouveront leur compte dans cet erstaz mais de mon côté je passe mon tour sur cette série. Dommage.

Verdict : Un plagiat de Mad Men, sans le génie de Mad Men. I'm out !

Après seulement trois épisodes, la série a déjà été annulée. RIP.


Pan Am :

A l'instar de The Playboy Club, Pan Am surf sur la vague culturelle lancée par Mad Men. Mais contrairement au Pilot (ahahah) critiquée plus haut, celui-ci arrive à se démarquer de son influence principale. Sur tous les plans. La série propose une atmosphère plus carte postale, plus colorée, peut être moins réaliste aussi, au point même de corroborer la légende qui veut que les Aéroports soient en vérité des baisodromes géants. Pan Am n'évite pas non plus nombre de clichés culturels (Une française qui ne peut pas s'empêcher de parler Français toutes les deux secondes, des Italiens qui parlent avec les mains etc...) mais on se laisse vite prendre par l'ambiance, la troupe d'actrices qui arrivent presque à nous faire oublier que l'on regarde encore une nouvelle série machiste. J'ai peut être un peu peur de la storyline sur une hôtesse espionne mais définitivement, je me laisserai tenter à l'occasion pour voir l'avancement des choses.

Verdict : Charmeur.


Person of Interest :

S'il y a un Pilot que je n'avais pas envie de voir c'est celui-là. Mais devant l'insistance de certains et l'attente générale face à la nouvelle production JJ Abrams, je me suis laissé tenter. Et quelle ne fut pas ma surprise de constater que ce Pilot m'a bien plu. On retrouve certes ce besoin insupportable qu'a Abrams de créer une mythologie qui n'a pour but que de créer une multitude de forums de fans mais malgré son pitch étrange, l'enquête se suit avec plaisir grâce à une certaine maitrise du rythme et une base originale. Alors certes on reste dans un domaine relativement classique, mais bien menés, l'univers, l'histoires et les personnages peuvent nous offrir une série de qualité. J'hésite encore à suivre la série mais clairement, je me laisserai tenter par un ou deux autres épisodes.

Verdict : Classique mais accrocheur.


Terra Nova :


Comme beaucoup j'ai été un peu échaudé par le premier Trailer qui laissait entrevoir un blockbuster un peu fauché, décérébré et kitsh. Mais comme tout le monde, le nom de Spielberg peut me faire regarder, acheter, enlever n'importe quoi. Alors j'ai regardé ce looooong Pilot...Et j'ai kiffé. L'argent a vraiment été utilisé, le monde avant Terra Nova est juste génial et même si la série n'évite pas quelques clichés et autres bons sentiments, l'odeur so 90's me fait vibrer. Terra Nova est un pur plaisir coupable, coupable même de balancer autant d'argent en si peu de temps, mais qui fait vibrer une corde spécialement dédiée à Spielberg. Pas une grande série mais un grand kif bière-pop corn.

Verdict : Sans génie mais terriblement jouissif


                                                                   ------------------------------------------------------------

Voilà pour les Pilots que j'ai vu cette semaine, je me réserve le droit de faire une MàJ de cet article si j'en regarde d'autres. Je pense d'ailleurs me laisser tenter par le Pilot de The Playboy Club et de Person of Interest même si je suis allergique à JJ Abrams et que les plagiats me donnent de l'urticaire.

Ce qu'il ressort toutefois de cette première fournée de nouveautés, c'est que cette saison pourrait être bien mieux réussie que la dernière qui fut un peu apocalyptique. Il y a encore beaucoup de Cop Show mais ce n'est que le début et d'autres productions arrivent et elles sont bourrées de promesses (Awake, Hells on Wheels et même Luck). Il y'a de bonnes comédies, de bons dramas, de l'originalité, du charme, même si on attend encore un véritable bijou ou même un chef d'oeuvre qui irait un peu plus loin que la série qu'on apprécie sur le moment et qu'on oublie. Revivre un choc comme le fut celui de Breaking Bad il y'a quasiment 5 ans. Pour prouver que la télé en a encore dans le ventre et que plus que des produits périssables, elle peut créer des oeuvres intemporelles.