En ce Dimanche qui nous aura vu perdre 10 bons degrés j'inaugure une des nouvelles rubriques de cette seconde saison du Coin. Comme je vous l'avais expliqué dans mon article de rentrée, cette nouvelle catégorie s'appellera Une Semaine de Sérievore et elle me permettra de revenir sur mes pérégrinations Sérievoresques. Cette rubrique me permet de parler de ce que j'ai vu sans pour autant me lancer dans les longues critiques comme celles de la semaine qui me demandent du temps à construire et à écrire.

Et comme le Coin s'ouvre de plus en plus en ce moment, Une Semaine de Sérievore pourra être tenue par N'IMPORTE QUEL visiteur du blog qui le souhaitera. Il suffit de m'envoyer un MP avec votre fiche Sérievore de la semaine et par tirage au sort, je choisirai celle qui sera publiée. Et cela sans compter ma propre semaine et celle d'invités prestigieux que nous découvrirons au fil de l'année. Bref, une belle rubrique, en forme de défouloir qui j'espère vous plaira. Mais trêve de bavardage, voici ma première Semaine de Sérievore !

Et merci à Anfalmyr (Encore !) pour les superbes bannières de la rubrique !

                                                                     -------------------------------------------------------------

Ce que j'ai vu cette semaine :


The Mentalist : Saison 4, Episodes 1,2,3


Après l'excellent final de la saison dernière, j'étais curieux de voir la façon dont Bruno Heller allait gérer la nouvelle situation de son héros. Si le premier épisode est très réjouissant dans sa peinture d'un Jane légèrement plus sombre, dès le second on retombe dans une mécanique très routinière avec une équipe de retour et des enquêtes toujours aussi peu passionnantes. Il y aurait eu moyen de s'attarder plus longuement sur l'acte de Jane et ses conséquences, pour avant tout se concentrer sur ce personnage qui est le seul à donner de l'intérêt au show. L'épisode trois le démontre en n'étant réussi que lorsqu'il revient sur le passé de Patrick. La gestion de ce début de saison est trop peu courageuse pour convaincre. Mais ca se laisse voir.

 

The New Girl : Saison 1, Episodes 1,2,3


Je suis fan. Tout simplement. J'aime les personnages, les acteurs, l'esprit de bande qui se dégage de la série, puis Zooey Deschanel qui minaude mais qui minaude tellement bien. Il n'est pas impossible que The New Girl me tape sur les nerfs avant la fin de l'année mais pour l'instant, l'humour constamment à la limite de l'absurde me fait franchement marrer et en trois épisodes, je suis très attaché à l'univers. Déjà renouvelée, la série est la grande réussite au rayon comédie avec Whitney.

 

Whitney : Saison 1, Episodes 1,2


Le Pilot m'avait charmé et m'avait laissé penser que le potentiel d'une série drôle, un peu cruelle et intelligente était possible. La seconde fournée m'a confirmé dans cette idée puisqu'en plus d'être franchement drôle, la série peint avec acuité le couple du XXIème siècle. Alors oui le personnage de Whitney est à la limite de l'antipathique, mais à travers cette image caricatural de la femme, la série explique bien qu'il y a une perte de repères moraux et sentimentaux aujourd'hui. Bref, j'aime beaucoup Whitney et je continuerai à suivra la série avec une relative assiduité.


2 Broke Girls : Saison 1, Episodes 1,2


A l'heure où j'écris ces lignes, je suis sur le point de regarder l'épisode trois. Mais pour l'instant, je suis un peu deçu par cette nouvelle sitcom de CBS. Si le premier épisode semblait s'aventurer sur le terrain de la comédie entre filles de milleux différents, la satire se fait plus lourde dans le second épisode et l'usage intensif du comique grivois rappel les pires heures de Two and a Half Men. Les actrices sont charmantes, l'attention louable et le potentiel toujours présent, mais il faudrait voir à ne pas tomber dans les poncifs de la sitcom un peu trop grasse. 

 

Platane : Saison 1 jusqu'à l'épisode 10


Je n'ai pas encore terminé cette première saison de Platane mais je ne vais pas m'étendre longuement dessus car la série fera l'objet d'un gros et bel article dès cette semaine. Mais pour résumer, on a un pitch hyper prometteur, des guests à foison, une démarche qui mélange celle d'un Louie et d'un Extras, un acteur principal que j'apprécie et...Une déception. Pour savoir pourquoi il faudra lire l'article cette semaine. Oui je suis un bâtard qui tease !

 

Community : Saison 3, Episodes 1,2,3


Community est ma Comédie favorite depuis maintenant trois ans et j'attendais son retour avec impatience. La chanson qui ouvre la saison annonce une couleur qui se confirme durant ces trois premiers épisodes. La folie s'est un peu estompée, remettant les pieds du show un peu plus sur terre et l'humour est même moins absurde qu'avant. Reste les personnages toujours aussi magiques et quelques gags efficaces, mais je ne suis pas certain que cette direction plus mainstream, moins déjantée soit vraiment souhaitable. A voir, surtout pour John Goodman qui est une légende vivante, mais pour l'instant on a du bon Community sans génie. Par pitié les gars, la mauvaise saison c'est censé être l'année prochaine !

 

Firefly : Saison 1, Episode 1


Je suis actuellement en train de me refaire la série tranquillement (pour la 5ème fois...) en vue d'un prochain article. Je crois que je ne me lasserai jamais du Serenity, de son équipage, de son humour, de son mélange de Western et de Space Opera. Cette série est presque parfaite, je l'adore et je veux qu'elle revienne dans un style "10 ans après". Article à venir donc.

 

Voilà pour ma semaine de Sérievore. J'avoue avoir un peu condensé deux semaines mais pour ce premier numéro je me permets une légère entorse à la règle. Cette semaine aura été placée sous le signe des nouveautés de cette saison avec relativement peu de mauvaises surprises. La plus grosse frustration revient à Platane qui a presque gâché ma superbe semaine de bronchite. Mais je ne suis que pardon et miséricorde. Alors à la semaine prochaine amis Sérievores !