J'ai l'impression que mes recherches tombent dans une période prolifique, l'actualité même semble me fournir des outils de réflexion. La preuve avec cette exposition dans le cadre du salon du livre ancien de Paris. La thématique est la suivante, « Politiquement correct ». Le texte de présentation, lisible sur le site du salon, est on ne peut plus clair : « Durant plus de cinq siècles, le livre a été le véhicule historique des grands courants de pensée, à la fois gardien des temples mais aussi complice de toutes les avant-gardes. C'est pour rappeler cette vérité première que la thématique Politiquement correct ? a été choisie pour l'édition 2011. »

La chose est tellement évidente qu'on semble l'oublier. Le livre est le reflet des pensées dominantes d'une époque. Le site fluctuat.net proposait un petit florilège sur le sujet, montrant à quel point des ouvrages conformistes en leur temps sont aujourd'hui considérés comme des œuvres profondément incorrectes. La morale d'une époque évoluant au fil des décennies, le curseur de l'acceptable lui aussi se veut mouvant. De la bonté chrétienne du XIXème siècle au racisme, considéré actuellement, le temps passe et les courants d'idées également. La culture sous influences ? Définitivement, oui.

L'article d'origine : http://lantiblog.over-blog.fr/article-essai-bibliotheque-sous-influence-un-documentaire-charge-73593572.html