J'ai déjà cité aux cours de premiers pages de l'essai Pascal et surtout son concept de la « seconde nature ». Je pense que citer Pascal et un tel principe dans une telle réflexion a beaucoup de sens. Il ne s'agit de pas de citer pour citer, faire preuve d'une
érudition un peu clinquante mais de démontrer, par le raisonnement du
philosophe français, que nos évidences d'aujourd'hui peuvent être le fruit d'une coutume. Et que cette coutume, cette
habitude quelque quelle soit, devient notre seconde nature. De là, les
thèses ou théories défendues, plus ou moins consciemment par nos soins, sur tel ou tel sujet, ne sont plus des points de vue
mais des vérités.

A l'époque des médias de masse, dans un monde où l'école peut être considérée comme un « appareil idéologique » pour reprendre la notion d'Althusser, il paraît simple de former, ou
plutôt de façonner les esprits, de leur imposer cette seconde nature. En
conformité avec quoi ? La question mérite réflexion. Bref, au lieu de
trop en dire, ou trop m'avancer, je tenais à apporter ici la citation précise de Pascal expliquant ce fameux concept histoire
d'expliciter cette notion évoquée dans l'essai mais non développée.

blaise_pascal.jpg

 

"Qu'est-ce que nos principes naturels, sinon nos principes accoutumés ? Et dans
les enfants, ceux qu'ils ont reçus de la coutume de leurs pères, comme
la chasse dans les animaux ? Une différente coutume nous donnera d'autres principes naturels, cela se voit par expérience ; et s'il y en a d'ineffaçables à la coutume, il y en a aussi de la coutume contre la nature, ineffaçables à la nature, et à une seconde coutume. Cela
dépend de la disposition. Les pères craignent que l'amour naturel des
enfants ne s'efface. Quelle est donc cette nature, sujette à être effacée ? La coutume est une seconde nature qui détruit la
première. Mais qu'est-ce que nature ? Pourquoi la coutume n'est-elle pas naturelle ? J'ai grand'peur que cette nature ne soit elle-même qu'une première coutume, comme la coutume est une seconde
nature
."

 

Blaise Pascal, Pensées (1657-1662), fragments n° 92 et 93 de l'éd. Brunschvicg, Garnier-Flammarion, 1976, pp. 77-78.

L'article d'origine : http://lantiblog.over-blog.fr/article-recherches---pascal-et-la-seconde-nature-74335305.html