ANECDOTES

 

-Au jour d'aujourd'hui, une ribambelle de spin-offs de la série Silent Hill est disponible. Silent Hill Play Novel qui est un roman interactif basé sur le premier opus, sort sur Gameboy Advance en 2001 uniquement au Japon, puis sur mobile en 2007. The Silent Hill Experience, une compil de comics et de vidéos interviews sort sur PSP en 2006. Silent Hill Orphan, un point'n'click en vue subjective sort sur mobile en 2007, suivi de sa suite. Silent Hill The Escape, un FPS à scoring voit le jour sur Iphone et Ipod Touch en 2007 au Japon puis deux ans plus tard chez nous. Et enfin Silent Hill The Arcade, un rail shooter sur borne d'arcade, est rendu jouable en 2007.

-Comme à l'accoutumée dans les jeux Konami (MGS, Castlevania), chaque épisode de la série Silent Hill est un éternel recommencement. On y retrouve les mêmes lieux, le même schéma narratif, etc...

-Une rumeur court, selon laquelle les changements météorologiques qui ont lieu dans la ville de Silent Hill influent sur l'apparition du monde ténébreux (il neige dans le premier Silent Hill, il gèle dans Silent Hill Shattered Memories, il pleut dans Silent Hill Downpour...)

-Il faut savoir qu'une Silent Hill Collection existe déjà sur Playstation 2 depuis 2006, et qu'elle compile elle aussi les épisodes 2 et 3. Cependant, elle est très rare...

-Dans chaque épisode de la saga, une des fins alternatives nommée «UFO» met en scène des extra-terrestres qui s'immiscent sans transition aucune dans l'histoire.

-La scène du début de Silent Hill 2 dans laquelle on descend vers le cimetière, devait durer beaucoup plus de temps et a été largement raccourcie durant le développement.

-Dans Silent Hill 2, il est possible de débloquer une fin génialement burlesque, dans laquelle on découvre que toute l'histoire du jeu n'était que le fruit d'un chien qui manipulait un tableau de commande.

-De l'aveu des développeurs, le niveau du métro de Silent Hill 3 est directement inspiré d'une scène du film «L'Echelle de Jacob» d'Adrian Lyne. Certains monstres du jeu sont également inspirés de ce long métrage, tout comme la quasi intégralité de Silent Hill Homecoming.

-A la base, Silent Hill 4 The Room n'était pas un Silent Hill. Simplement baptisé «The Room», il devait représenter une nouvelle licence horrifique de Konami. Finalement, son développement a changé de cap pour le transformer en un épisode de Silent Hill à part entière.

-Au Japon, Silent Hill Origins est sorti sous le nom de Silent Hill Zero.

-Silent Hill Homecoming n'est même pas sorti au Japon tellement il est naze. Il a également été interdit en Australie à cause d'une scène jugée trop violente. Finalement, il y est sorti en version censurée.

-Dans Silent Hill Homecoming, toutes les horloges du jeu sont stoppées à deux heures et six minutes. Cela prouve que le temps ne défile plus pour ceux qui sont coincés dans la ville maudite.

-Il existe un fan-film inspiré de Silent Hill, du nom de «The Confined», et réalisé par Leo Kei Angelos.

-La ville de Silent Hill existe vraiment aux Etats-Unis...

 

 

                                                                                                  LIENS UTILES

 

Si vous souhaitez aller plus loin dans la culture Silent Hill et en savoir davantage sur les secrets de développement, les interprétations possibles sur les scenarii, avoir une encyclopédie complète sur le bestiaire et les personnages, ou encore étudier une chronologie, direction les liens ci-dessous !

-http://www.silenthill.fr/

-http://silenthill.wikia.com/wiki/Silent_Hill_Wiki(anglais)

-http://www.translatedmemories.com/index.html(anglais)

Voici également un lien pour se procurer (en rupture de stock pour l'instant) un book plutôt bien conçu sur l'histoire du survival : «Autopsie du survival-horror». Silent Hill inside, of course : http://www.retrogame-shop.com/shop/product_info.php?products_id=9971