Le bouillonnant Mark Rein d'Epic s'était jusqu'à aujourd'hui satisfait de donner une opinion emprunt de réserve lorsqu'il s'agissait d'exprimer publiquement la position du studio américain à l'endroit de la Wii U. La récente signature d'une licence Unreal Engine version 3 (le 4 est murmuré) entre les deux parties ont apparemment délié les langues, surtout celle de Rein ne tarissant pas d'éloges à destination de la prochaine console de salon du constructeur. En distribuant toutefois quelques piques.
 
Il a choisit Eurogamer pour laisser exprimer toute la gratitude qui brûle en lui : << j'adore la Wii U. Je pense qu'elle va éblouir tout le monde. J'ai joué à Batman Arkham City sur cette console (!), les développeurs ont réalisé des choses plaisantes avec la manette à écran. >> Sans oublier, casquette de VRP sur la tête, de placer son offre : << Vous rappelez-vous de la démo de Zelda ? Bien sûr que oui elle était magnifique mais nous pouvons faire encore mieux avec l'Unreal Engine 3. >>
 
En regrettant tout de même sa puissance relativement faible, privant Epic d'un marché potentiel pour l'UE4 : << c'est une marque de confiance appréciés des parents, ils vont vraisemblablement faire le grand saut et acheter à leurs enfants une Wii HD >> lance un Mark Rein piqué au vif. Nintendo donne en effet l'impression d'avancer à reculons pour cet apôtre du tout technologique : << il aurait été préférable qu'elle eut lancé sa console l'année dernière. >>
 
La distribution de bons points n'est cependant pas terminée : << j'achèterai une Wii U rien que pour jouer à Battle Mii. Et j'espère bien que les créatifs réaliseront ce type de jeu avec notre technologie. >> Autrement dit dans le double langage de Mark Rein : avancez mais pas sans nous...