Souligné fort justement lors de la précédente conférence financière conduite par le président Satoru Iwata, Nintendo entre dans une période charnière où la quête d’un réarmement moral devient la priorité absolue. Dans un premier temps, cette quête prendra la forme d’une confrontation de son modèle de développement séculaire face au marché inconstant des jeux sur smartphone/tablette qu’elle rêve de faire plier avant de lancer la NX en milieu de cycle. Une première dans l’histoire de l’entreprise. Dès lors, médias et observateurs de tous horizons s’emballent. Le “retard” technologique de la Wii U serait trop criant face aux monstres de puissance que représentent la Xbox One et la PlayStation 4.

Le géant japonais comprend désormais que la stratégie conduite jusqu’alors fondée principalement sur les usages a trouvé ses limites. Un rattrapage technologique s’impose fatalement à elle-même sous peine de se retirer du segment des consoles de salon. Mais lisez un peu ce qui suit : « Nous avions oublié juste une chose nous avions largement sous-estimé Nintendo dans sa capacité à se relever du désastre industriel que fut la Gamecube. Et Nintendo nous a écrasé tous les deux (PS3/360) », ainsi s’est exprimé Peter Moore ancien responsable exécutif chez Microsoft (dorénavant à EA) au cours d’un podcast organisé par Ign.com.

Une interrogation qui en dit long sur le démarrage tardif de la nextgen et

le poison des "crossgen ports"

Cette implacable logique de marché balaie les idées reçues et conforte Nintendo dans l’application de sa stratégie de lissage technologique. À la faveur de la NX, celle-ci ne bougera pas d’un iota selon des indiscrétions éventées aujourd’hui par le bien informé Liam Robertson, webmaster du site référence Unseen64.com : « Elle n’a pas vocation à venir concurrencer la PlayStation 4 sur un plan technique ». Cette neutralité technologique revendiquée par l’ex numéro un mondial ne signifie pas pour autant que son appétit d’innovation se soit éteint. Il s’exerce ailleurs, à l’exact opposé des forces concurrentielles en présence caractérisant cette dévotion aveugle au tout technologique.

Pour le moment, les déclarations évasives d’Iwata n’aiguillent guère sur la direction prise, mais les propos du PDG Reggie Fils-Aimée alors en plein préparatif Wii U pointent cette constante stratégique. Lorsque l’agrégat technologie/prix fixé en interne est favorable à une industrialisation de masse et que les développeurs aient exploité dans ses derniers retranchements la console sortante, le top départ est lancé. Les conditions sont donc réunies pour le lancement d’un nouveau format. Sous quelle forme ? Je fais le pari qu’une Nintendo AR est dans les cartons…

Nintenboy.com