Je suis un fan des nanares...les films avec des requins et des pieuvres mutantes, des tempêtes remplies de divers choses (requin matière noire etc.) mais là je pense que nous approchons du navet ultime, un film à voir au 72 degrés et encore...dommage il ne précise pas si ce "chef d'oeuvre" est en 3D...

Vers l'infini de la connerie et au-delà...