• Editeur : Sega
  • Développeur : Sega
  • Sortie France : 24 février 2012+
  • PEGI : 18+

 

Préambule :

j'avais une véritable appréhension, tant de promesses, d'habitude cela engendre beaucoup de frustration. Un univers à la blade Runner, terminator, et i robots, sur le papier cela accroche tout de suite. Un univers, où vos collègues sont gérés par la voix, et motivés par la confiance qu'ils ont de vous, promet des heures de tactiques et de fun. Un grand moment, mais est-ce un grand moment de joie ou de désespoir ?

 

Histoire :

2080, l'apocalypse climatique est passée par là, la robotique est à son apogée.et ce malgré un carcan imposé par la convention de Genève, interdisant « l'humanisation » des machines d'un point de vue physique et du développement de l'intelligence artificielle. Mais soudain tout change, les simulacres (machines à apparence humaine, et ignorant leur véritable nature) dérapent et prouvent que la convention n'est pas appliquée. L'irta décide d'envoyer une poignée de soldats de nationalités diverses (américains,français, et chinois), afin de prouver que l'entreprise Amada (qui aurait construit ces robots) au Japon n'a pas respecté les accords de Genève, et si cela est avéré, de ramener le PDG devant la justice. C'est sous les traits de Dan (américain) que vous arrivez dans un Japon ou la pauvreté et des sous terrains remplie de "bidon ville" côtoient une ville extérieure riche et hautement technologique.


Alors certes l'histoire n'est pas originale. On ressent toutes les consonances des divers films précédemment cités et le manque de profondeur des personnages n'arrive jamais complètement à nous faire oublier la légèreté du scénario (sauf dans le dernier tiers de l'aventure), de même la pseudo histoire d'amour en pointillé dans le scénario est vraiment too much.
Mais l'histoire connaît rebondissements assez intéressants, et l'on se retrouverait presque devant un bon film de série B. Le jeu n'a vraiment pas à rougir face à la concurrence car comme souvent pour les TPS (third person shooter) le scénario n'est juste qu'un prétexte à des fusillades endiablées pleines d'adrénaline. Mon seul regret, c'est qu'au moment où le scénario commence à montrer de grande qualité, le doublage et les personnages caricaturaux gâchent le fond de l'aventure.

 

SUITE DU TEST : http://www.chishiki72.fr/binarydomain.php

 

Les vidéos du jour : http://www.chishiki72.fr/ba1604.php

 

Le teaser du jour : on y découvre pas grand chose mais rien que le héros concerné donne envie...

 

Bonne journée et Bonne lecture !!!