Quelle ne fût pas ma surprise en ce lundi premier juillet en lisant l'édito de gameblog.( http://www.gameblog.fr/chronique_604_pourquoi-il-faut-bruler-les-jeux-physiques-a-60-euros)

 

Premier coup de sang sur le titre, jusqu'à preuve du contraire les jeux sur support physique ne sont pas plus chers que les versions dématérialisées (The Last Of Us payé 55 € en précommande alors qu'il est à 59.99€ sur le psn).

Passé le titre je m'aperçoit qu'il s'agit là d'un discours que pourrait tenir un communiquant de n'importe quelle grosse boite d'édition. Si les jeux sont chers, si dlc il y a c'est de la faute à l'occasion. Quel raccourcit rapide.

Imaginons dans un moment de folie que ce ne soit pas le cas, que le marché soit juste surchargé et surtout pas assez diversifié. A l'heure d'aujourd'hui on voit partout que le marché du jeu vidéo est en crise, que les fameux AAA ne sont pas rentables. Pourquoi alors assiste t'on à une multiplication de ces derniers? Les éditeurs doivent être complétement cons...Mais admettons qu'ils ne soient pas rentables, la faute ne revient elle pas plus à cette surcharge et à ce manque de diversité qui combinés obligent les éditeurs pour vendre leur produit à claquer presque l'équivalent du coût de prod en marketing?

Il faut dire que si tout les jeux adoptaient le format petit prix ou free to play l'industrie ne se porterai pas mieux. Cela reviendrait à dire que si Sony et Microsoft avaient fait le même choix que Nintendo sur la current gen (ps3, 360 et wii) alors ils auraient vendus plus de consoles. Cela ne marche pas comme ça si tous les acteurs adoptent le même modèle alors il se phagocytent les uns les autres par manque d'offre.

 

La justification du DLC pour lutter contre la revente, quelle bonne idée! C'est vrai que la mise à disposition d'un slip léopard à 5€ va m'empêcher de revendre un jeu. Si les dlc étaient vraiment là pour qu'on garde notre jeu plus longtemps on aurait le droit à plus de trucs du genre Lost and Damned ou Ballad Of  Gay Tony.  Au pire les ajouts de skins et autre dlc sodomites devraient être gratuit, là a la limite cela servirait au but énoncé.

Le plus effrayant dans cet édito (qui n'est que le reflet d'un courant de pensée) c'est qu'on essaye de nous faire avaler que le passage au tout démat nous serait bénéfique. Les gens souffriraient ils d'amnésie, petits rappels:

-Le prix d'un jeu démat est au moins aussi élevé qu'un jeu sur support physique (qui lui créé plus d'emploi)

-La rétro compatibilité du démat n'est pas assurée (le physique non plus je le sais, mais c'est ce beaucoup de monde attendait du démat)

-A jeu épisodique prix épisodique (cf DLC AC3)

 

Bref la dématérialisation totale du jeu vidéo ne serait bénéfique qu'aux éditeurs avec les politiques menées actuellement, ne pas s'en rendre compte est naïf, la défendre quand on est un "expert" du milieu est inconscient.