Vers l'infinis et l'au delàààààà.

Et non, je n'avais rien à dire de plus intéressant.

 

"Ca y est, osannah au plus près du blé, l'année 2011 s'achève, tire fièrement sa révérence et laisse la place à une année 2012 qu'on espère foisonnante, rafraîchissante et goûtue . Celle-ci promet, sinon d'envoyer du pâté, de nous jeter à la face - encore et toujours - moult de ces poudres qui, outre l'éblouissement de leur factice et aveuglante pigmentation, piquent aussi un peu les yeux. Encore une fois..."

La suite par lààààààà.