Lors de l'édition 2011 du salon du Tokyo Game Show, Microsoft présentait fièrement la démonstration de ses efforts éditoriaux à l'attention des joueurs locaux. Un titre vola la vedette à d'autres plus ou moins excitants sur le plan ludique, Crimson Dragon. Cette réminiscence de Panzer Dragoon créée par Yukio Futatsugi, ancien responsable de l'équipe légendaire Andromeda et principal inspirateur de la franchise de Sega, a été applaudie à chaude main.
 
Une aubaine pour ce vétéran qui a rejoint Microsoft Games Studio Japan avec l'ambition de donner une nouvelle chance à sa création, principale ossature de la sa carrière professionnelle et responsable d'une grande frustration personnelle. Panzer Dragoon Saga représentait l'aboutissement de la série sur Saturn, cependant le développement du jeu entaché par la mort de deux membres du studio Andromeda et le sabordage de la console par Sega le priveront de faire son deuil. Et même lorsqu'il a dû travailler à reculons sur d'autres projets imposés comme le jeu d'action Phantom Dust (Xbox), il n'oublie jamais de lui rendre hommage (les initiales de Phantom Dust sont identiques à celles de Panzer Dragoon).
 
 
Mais une fois les portes de l'expo fermées, une nouvelle épreuve attendait Futatsugi. La proximité de la Xbox One réorienta les priorités de Microsoft. Le jeu connu sous le nom provisoire de Project Draco (une nouvelle reprise des initiales de Panzer Dragoon) et dévolu à Kinect sera porté sur la nouvelle console du géant américain : "lorsque nous avions annoncé la version 360, nous avions eu beaucoup de remarques sur l'impossibilité de jouer au pad traditionnel nous avons repensé le gameplay, il se polarise désormais sur la manette classique", déclare le créatif au site Eurogamer.net.
 
L'homme a beau être aguerri aux changements brutaux, il dit avoir été "surpris" puis "choqué" par le chamboulement décidé en haut lieu alors que le jeu était prêt à être commercialisé au Japon. C'est dans une chambre d'hôtel louée à l'occasion de l'E3 2012 qu'il apprenait la nouvelle : "je n'oublierai pas cet épisode".